×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les scoops du jour

    Par L'Economiste | Edition N°:2149 Le 11/11/2005 | Partager

    . Bourse: La baisse continueLes indices de la BVC ont régressé pour la deuxième séance consécutive. Le Masi a perdu 0,28% et le Madex 0,39%. Par ailleurs, la valeur Diac Salaf a repris son envolée en réalisant une hausse de 6% à 132,5 DH avant d’être réservée à la hausse. Elle a enregistré un volume de 5,7 millions de DH. Le titre Taslif a été de nouveau réservé à la hausse après avoir enregistré une hausse de 5,99% à 183,10 DH.. BMCE bank touche un haut de 750 DHEntouré des ses collaborateurs, Othmane Benjelloun, PDG de BMCE Bank, a sonné la cloche au sein de BMCE Capital après que le cours boursier de la banque a franchi à la hausse, le 1er novembre, la barre symbolique des 750 DH. L’action BMCE bank a cumulé des gains annuels de 44,2%, surperformant le MASI de 26,2% et l’indice des valeurs bancaires de 14%. . RMA-Watanya réduit ses parts dans Attijariwafa La compagnie d’assurances du groupe Finance.com ramène sa participation dans le capital d’Attijariwafa bank de 5,22 à 4,97%. RMA-Watanya a vendu en bourse, le 1er novembre, 50.000 titres d’Attijariwafa bank au prix unitaire de 1.200 DH. . Déficit commercial: 66 milliards de DH à fin septembre Le déficit commercial du Maroc s’est aggravé au cours des dernières années, atteignant à fin septembre dernier environ 66 milliards de dirhams, contre 51 milliards à la même période de l’année précédente, a indiqué le ministre du Commerce extérieur, Mustapha Mechahouri. Le ministre a expliqué cette situation par la conjonction de plusieurs contraintes ayant trait à la stabilité de la valeur des exportations nationales (65 milliards DH) et à la hausse notable des importations.. Fondation Mohammed VI: 118 bourses La Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’Education Formation a remis, pour la troisième année consécutive, 118 bourses aux plus méritants des enfants de ses adhérents titulaires du baccalauréat au titre 2004-2005. Les bourses octroyées aux bacheliers des branches scientifiques ont atteint 88, soit 74.5% des bourses remises.. Certification pour l’ONEL’ONE, qui a entamé il y a quelques mois une vaste «opération» de certification de son organisation, remettra lundi 14 novembre prochain, le certificat de qualité à la direction des Achats. Précieux sésame pour l’équipe qui s’est investie durant de longs mois afin de mener à terme la certification.. Pèlerinage: Généralisation du tirage au sort?Le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq a annoncé, mercredi 9 novembre, que son département compte soumettre à la Commission royale chargée du pèlerinage une proposition visant l’adoption du système du tirage au sort dans l’inscription des pèlerins. Et cela dans l’objectif de contrecarrer le déséquilibre entre l’offre et la demande. Toufiq, qui répondait à une question à la Chambre des représentants, a indiqué que 14 préfectures adoptent déjà ce système pour créer un équilibre au niveau de l’inscription des pèlerins. Rappelant que le problème soulevé chaque année autour du quota alloué aux pèlerins marocains émane du système de l’offre et la demande imposé par les autorités saoudiennes (1.000 pèlerins pour chaque million), le ministre a relevé que l’adoption du système du tirage au sort exige une fatwa du Conseil supérieur des ouléma.. BTI en conclave à CasablancaBTI Atlas Voyages organise, les 12 et 13 novembre à Casablanca, le séminaire régional des agences affiliées au réseau Business Travel International pour l’Afrique du Nord, le Moyen-Orient et l’Asie. Plus de 25 spécialistes du tourisme d’affaires seront présents à cette réunion. Le directeur général de BTI pour le Royaume-Uni ainsi que plusieurs managers de BTI Europe sont également annoncés. . Agadir: Rafle anti-«filles de joie»La sûreté régionale a procédé, le 9 novembre, à l’arrestation d’une soixantaine de filles de joie exerçant dans les rues de la station balnéaire. Celles-ci sont poursuivies pour prostitution. Selon des sources judiciaires, la plupart ne sont pas originaires d’Agadir. Elles ont été présentées le 10 novembre devant le tribunal d’Agadir. . Loi sur les partis chez les ConseillersL’examen du projet de loi sur les partis politiques devait commencer hier 9 novembre au sein de la Commission de la justice, de la législaion et des droits de l’homme de la Chambre des conseillers. Mustapha Sahel, ministre de l’Intérieur, devait faire un exposé hier après-midi. . Le Maroc sur le «Compte du Millénaire»Le Maroc a été désigné parmi les 23 pays éligibles à l’aide financière du «Millenium Challenge Account» (Compte du Millénaire) au titre de l’année 2006.. Wissams pour McCain et Diaz-BalartLe sénateur américain John McCain et le membre de la Chambre des représentants, Lincoln Diaz-Balart, ont été décorés du Wissam alaouite de l’ordre de commandeur qui leur a été décerné par SM le Roi Mohammed VI, en reconnaissance des efforts qu’ils ont déployés pour la libération des prisonniers marocains détenus pendant plus de deux décennies sur le territoire algérien.. Altadis: +17,3% du CA au MarocLe cigarettier hispano-francais Altadis a annoncé, mercredi 9 novembre, que son chiffre d’affaires au Maroc a augmenté de 17,3%, à 105 millions d’euros (plus de 1,1 milliard de DH) au cours des 9 premiers mois de l’année en cours.Un rapport remis par le groupe Altadis à la Commission nationale espagnole du marché des valeurs (CNMV) précise que ce chiffre représente 83% des parts du marché des cigarettes blondes au Maroc. Le groupe explique, en partie, cette hausse des recettes par l’accroissement du prix du paquet de cigarettes, dont le dernier en date remonte à août 2005 (+6%). Le groupe ajoute que la dynamique de marché marocain favorise certaines marques au détriment d’autres, annonçant le lancement prochain de nouvelles.. Un météorologue marocain à l’honneurLe directeur adjoint de la météorologie nationale et chef du Centre national de recherche météorologique, Abdallah Mokssit, a été élu jeudi 10 novembre président du groupe de prévisions météorologiques de la Commission de climatologie mondiale, à l’issue des travaux de la 14e session de cette commission tenus du 3 au 10 novembre à Pékin.. Maroc/UE: 2e session du «Dialogue politique renforcé»La deuxième session du Dialogue politique renforcé Maroc-UE s’est déroulée mercredi 9 novembre à Bruxelles dans le cadre de l’accord d’association et du concept de «statut avancé» dont bénéficie le Royaume dans ses relations avec l’UE.. Le DG de Tanger free zone à BordeauxLe directeur général de la zone franche de Tanger, Jamal Mikou, a effectué, du 7 au 9 novembre, une visite à Bordeaux où il a animé un atelier sous le thème «L’industrie aéronautique, la réponse du Maroc», dans le cadre du Salon des industries de l’aéronautique, de l’espace et de la défense (Aérosolutions 2005).


    Affaire TelQuel: Le tribunal convoque la députée plaignante

    La Cour d’appel de Casablanca a décidé jeudi de convoquer Halima Assali, députée du Mouvement populaire qui a porté plainte pour diffamation contre TelQuel, pour connaître «le préjudice que lui a causé l’article incriminé».


    L’ambassadeur algérien rejoint son poste

    Le général à la retraite Larbi Belkheir est arrivé à Rabat le 9 novembre pour assumer sa fonction d’ambassadeur d’Algérie. «Le fait qu’il n’ait pas rejoint son poste en août dernier est lié à des questions de procédure protocolaire tout à fait normales», a assuré à L’Economiste l’ambassade d’Algérie à Rabat. Le général, qualifié comme «l’homme des grands dossiers», rencontrera les responsables marocains dans les jours qui viennent. Larbi Belkheir, 67 ans, a été désigné en août dernier en remplacement de Boualem Bessaïeh, nommé au poste de président du Conseil constitutionnel. Le fait qu’il ait tardé à rejoindre son poste a fait l’objet de beaucoup de spéculations. Une partie de la presse algérienne avait évoqué “des raisons de santé”, le général ayant subi un examen médical à Paris. Une autre partie a parlé de frictions diplomatiques entre Rabat et Alger au sujet de la migration clandestine et du Sahara. On est même allé jusqu’à avancer que le général aurait refusé sa nouvelle destination, assimilée à «une voie de garage». Interprétations essuyées d’un revers de main par le concerné. «Les uns prétendent que j’ai refusé mon poste. Les autres affirment que j’ai claqué la porte. D’autres encore me conseillent de ne pas quitter Alger sous prétexte que je suis un élément de stabilité», a déclaré le général Belkheir au journal Le Monde (édition du 26 août 2005). «La réalité est que Rabat est un poste sensible et qu’on en a conscience de part et d’autre. Ma priorité sera d’établir des relations de confiance avec le Maroc et surtout une véritable communication entre les deux pays. Cela fait trop longtemps que nos relations passent par des hauts et des bas. Or, le Maroc est notre voisin et le restera. Nous sommes condamnés à nous entendre», a-t-il ajouté.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc