×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Les scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:1811 Le 14/07/2004 | Partager

. CFG 25: La BCP remplace Wafabank Suite à l’introduction de la BCP dans la Bourse de Casablanca, la composition de l’indice CFG 25 a été modifiée. Le titre BCP vient ainsi remplacer Wafabank qui sera bientôt radiée de la cote et ce à compter d’hier 13 juillet.Compte tenu de l’importance du flottant en Bourse, les responsables de CFG estiment que le titre BCP devrait figurer parmi les plus liquides du marché.. ONA et SNI paient le dividende 2003 Avis aux actionnaires de l’ONA et la SNI. Leurs assemblées générales ordinaires, tenues séparément le 21 mai dernier à Casablanca, ont décidé de mettre en paiement un dividende respectivement de 25 et 26 DH par action au titre de l’exercice 2003, et ce à partir des 16 et 26 juillet. L’encaissement du dividende se réalisera par virement de coupons au profit du compte du centralisateur “ONA” ouvert dans les livres de Maroclear. Le détachement à la Bourse s’effectuera également les 16 et 26 juillet 2004.. Dar Bouâzza: Electricité bizarreDans la matinée d’hier, l’agence de l’ONE qui distribue l’électricité à Dar Bouâzza, à 15 km de la capitale économique, ne pouvait encaisser les paiements. Motif: coupure d’électricité! Ces dernières se produisent plusieurs fois par jour. Elles durent de quelques secondes à plusieurs heures, ce qui abîme sérieusement les appareils électriques. Les motifs officiels sont très divers: à cause de “vols de matériel” (y compris en fonction!), à cause “d’un client” (sans plus de précision)… Dans les cas des vols, les plaintes déposées par l’Office restent sans suite. Dans cette station balnéaire très fréquentée, l’eau est distribuée par la Lydec, le concessionnaire de la distribution à Casablanca, tandis que l’électricité est restée sous la responsabilité de l’ONE.. Conseil de gouvernementQuatre projets de décret seront examinés par le Conseil de gouvernement jeudi 15 juillet. Le premier concerne la création de la bibliothèque nationale, le deuxième porte sur la modification du décret relatif à la création de l’institut national de l’administration de la santé et le troisième projet accorde une indemnité au profit des unités du contingent des Forces armées royales déployées en Côte d’Ivoire. Le dernier texte fixe le nombre des membres du conseil national des anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération devant être élus dans chaque province ou préfecture. Le Conseil examinera également trois conventions internationales, dont une concerne l’établissement d’une zone de libre-échange entre les pays arabes de la Méditerranée. . Maroc-USA: La carotte plutôt que le bâton!Le prix Nobel de l’économie 2001, Joseph Stigliz, dans une analyse parue dans le New York Times du 10 juillet, estime, en citant l’exemple du Maroc, que “la coopération avec les pays arabes modérés est censée prouver notre largeur d’esprit et notre bonne volonté d’offrir une carotte (plutôt que le bâton) à ceux qui se comportent raisonnablement”. Que se soit pour le Maroc, le Chili ou d’autres pays avec qui les Etats-Unis se sont engagés dans des accords de libre-échange, l’économiste estime que Bush a employé la même approche qui “nous a fait gagner l’hostilité de tout le reste du monde”.. Maroc-UE: Un haut émissaire de BruxellesEneko Landaburu, directeur général des Relations extérieures à la Commission européenne, est attendu au Maroc cette semaine. A l’occasion de sa première visite bilatérale au Maroc, le haut fonctionnaire doit rencontrer Driss Jettou, Fathallah Oualalou, et Taïeb Fassi Fihri, ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération. . La Fédération du tourisme se réunit Le Conseil d’administration et le bureau de la Fédération du tourisme se réunissent aujourd’hui aujourd’hui 14 juillet chez Paul à Casablanca. A l’ordre du jour, la restructuration des associations professionnelles et l’examen de la demande des agences de voyages qui souhaitent bénéficier de la remise de 50% de l’IS sur la partie du chiffre d’affaires réalisé en devises. Pour rappel, les hôteliers bénéficient de cette mesure depuis plusieurs années maintenant.. PME: Des Assises en septembreLa Fédération des PME-PMI, affiliée à la CGEM, organise les 17 et 18 septembre prochains les deuxièmes Assises de la petite et moyenne entreprise. Pour cette seconde édition, c’est la visibilité dans le cadre de la globalisation des marchés qui a été retenue et ce, suite aux ALE signés tous azimuts. Au préalable, la Fédération compte lancer une campagne de sensibilisation pour la consommation de produits nationaux.. Transparency Maroc: Nouveau secrétaire généralAzeddine Akesbi est le nouveau secrétaire général de Transparency Maroc, l’association de lutte contre la corruption. C’est suite à l’assemblée générale annuelle de l’organisation tenue récemment à Casablanca.Les autres membres formant le bureau national sont: Kamal Elmesbahi, Ali Sadki et Mimoun Dkhissi comme (secrétaires généraux adjoints), Abdessamad Saddouq (trésorier) et Abdellatif N’Gadi (trésorier adjoint). . Istiqlal: Le nom de Ghallab supprimé de l’ours d’Al AlamLa réunion extraordinaire du comité exécutif de l’Istiqlal, prévue lundi soir, a été reportée à mardi soir. L’ordre du jour comporte l’examen de la situation du journal après la démission de Abdelkrim Ghallab de sa direction et du parti. Avant même la tenue de cette rencontre, le nom de Ghallab a été supprimé de l’ours d’Al Alam à partir de l’édition d’hier. . Ambassade de France: Deberre s’en vaAprès Michel Derrac, c’est au tour de Christophe Deberre, conseiller culturel de l’ambassade de France au Maroc, de quitter son poste à Rabat. Il est muté à Madagascar. A Rabat, c’est le conseiller culturel français basé à Antananarivo qui le remplace.. Prix “Amip” 2004Pour approfondir la réflexion relative au médicament, l’Association marocaine de l’industrie pharmaceutique lancera prochainement le prix “Amip” 2004. Destiné aux professionnels de santé, y compris les journalistes spécialisés et le grand public, ce prix vise entre autres l’amélioration de l’information du public.. Irak: Les avocats marocains montent au créneauUn collectif d’avocats marocains chargés de défendre l’ex-raïs Saddam Hussein a adressé des lettres au secrétaire général des Nations unies, au haut-commissaire aux droits de l’homme et au bâtonnier du barreau irakien. Dans ces lettres, les avocats marocains, en l’occurrence Khalid Soufiani, Aderrahim Jamai, Aderrahim Ben Barka, Abderrahman Ben Ameur et Driss Aboulfadl, recensent les obstacles rencontrés dans l’accomplissement de leur tâche, plus particulièrement l’impossibilité de rendre visite à leur client et les pressions qu’ils subissent. . Agriculture: Remise du Grand Prix Hassan IILa remise du Grand Prix Hassan II pour l’invention et la recherche dans le domaine agricole édition 2004 aura lieu, le vendredi 16 juillet à Rabat. A noter que ce prix prime les inventions et les travaux de recherche qui apportent une réelle contribution au développement de l’agriculture marocaine au plan de la production, de la transformation ou de la commercialisation. La première classe englobe les innovations en matière de conception et de fabrication de prototypes (machines, outils, procédés, etc.). La deuxième concerne les recherches de base ou de pointe dont l’intérêt pratique est perceptible. Alors que la dernière classe comprend les processus de production, de conservation, de transformation et de commercialisation. . Allemagne: Procédure d’expulsion contre deux MarocainsUne procédure d’expulsion contre El Motassadeq et Mzoudi a été entamée par la ville-Etat de Hambourg. Et pour cause: le danger que représentent ces deux Marocains pour la liberté, la sécurité et la démocratie en Allemagne. C’est ce qu’a estimé Udo Nagel, ministre de l’Intérieur de la ville-Etat. Néanmoins, ils ne peuvent être expulsés avant la fin des procédures juridiques toujours engagées contre eux, a précisé le ministre.. Sistep 2004: Ça se prépare! La 6e édition du Salon international de sous-traitance et de partenariat, Sistep, se tiendra du 6 au 9 octobre 2004 au parc d’exposition de l’Office des Changes. 9 pays ont déjà confirmé leur participation. Il s’agit de la France, l’Espagne, la Tchéquie, l’Italie, l’Algérie, le Portugal, l’Angleterre, la Pologne et Taïwan. Selon la Bourse nationale de sous-traitance et de partenariat (BNSTP), organisatrice de l’événement, 89% de la superficie dédiée aux expositions est déjà réservée. En marge du Sistep 2004, le 2e symposium international de la maintenance sera organisé autour des thèmes: “Maintenance et risques industriels”, “sous-traitance et externalisation” et “maintenance et NTIC”.. Conseil d’administration de l’ANRTL’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) a tenu son conseil d’administration le 9 juillet. Présidée par le Premier ministre Driss Jettou, cette séance a été l’occasion pour la direction de l’ANRT de présenter les résultats de l’étude pour la poursuite de la libéralisation du secteur des télécommunications. Ainsi que les résultats de l’étude sur le développement des centres d’appels au Maroc. . Internet: Augmentation du marché de 26% à fin avrilSelon une étude récente de l’Agence nationale de réglementation des télécoms (ANRT), le marché de l’Internet est en nette progression. Pour preuve, à fin avril dernier, il a enregistré une augmentation globale du marché (26%). La répartition des abonnés par mode d’accès se présente comme suit: 43% pour les forfaits RTC/RNIS, 31% pour la formule classique, 3% pour les liaisons louées et 23% pour l’ADSL. Ainsi, ces récentes statistiques font état d’un nombre d’abonnés, tous modes confondus, s’élevant à 56.700 contre 55.600 en décembre 2003.


Contrebande: Une réaction de la Régie des Tabacs

«En publiant une série d’articles sur la contrebande, L’Economiste met le doigt sur un fléau qui, comme vous l’avez si bien souligné dans votre édition du 8 juillet, “saigne à blanc toute l’économie non seulement régionale, mais également nationale”. Ce faisant, votre quotidien témoigne d’un louable effort de sensibilisation des citoyens sur les méfaits de l’économie informelle. Opérant dans un secteur qui souffre particulièrement de cette gangrène, la Régie des Tabacs souscrit pleinement à votre initiative au sujet d’un thème d’une importance capitale pour l’économie nationale. Nous tenons, cependant, à apporter quelques précisions à l’article de Jamal Eddine Herradi consacré à la contrebande dans l’Oriental (édition du 08 juillet 2004): Contrairement à ce que l’article pourrait sous-entendre, les cigarettes de contrebande, à l’instar d’autres produits agroalimentaires, échappent à tous contrôles de conformité aux normes de fabrication, d’hygiène et de stockage. Qui pis est, pouvant très souvent provenir de la contrefaçon, les cigarettes de contrebande contiennent des substances de nature douteuse; ce qui explique leur prix très bas et expose leurs consommateurs à un risque sanitaire aggravé. De ce fait, aucun parallèle de qualité ne peut être établi entre les cigarettes de contrebande et celles légalement commercialisées qui, elles, obéissent à des procédures normatives de production et de stockage». La Régie des TabacsNDLR: L’Economiste est entièrement d’accord.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc