×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les scoops de la semaine

    Par L'Economiste | Edition N°:51 Le 29/10/1992 | Partager

    Administration: garde-fou au spoil system

    Une "réflexion" est en cours au niveau gouvernemental et de la haute administration pour rechercher des systèmes capables de "sécuriser le service public" au cas où la gestion des affaires serait confiée intégralement aux hommes politiques. Des observations sont rassemblées sur les systèmes anglais, français, belge... pour identifier les procédures ou mécanismes qui respecteraient les choix politiques et éviter le spoil système.

    Ecoles privées: cap maintenu sur le programme unique

    Au cours d'une conférence de presse, le Mercredi 28 octobre, le Ministère de l'Education Nationale a précisé sa stratégie vis-à-vis des écoles privées. Le Ministère maintient l'obligation d'appliquer la Loi du 16 Novembre 1991. Autrement dit, interdiction est faite de dispenser un enseignement autre que le programme du MEN, mais une souplesse est admise pour les promotions qui ont déjà commencé sur un autre mode jusqu'à la fin du cursus de ces promotions, avec engagement de ne pas s'en servir comme argument publicitaire.

    Redistribution du budget de la Santé Publique

    Pour le reste de l'exercice 1992, le budget de la Santé Publique va être redistribué en faveur des formations périphériques, indique le cabinet de M. Harouchi, ministre de la Santé Publique. Les enveloppes non utilisées au niveau central passent sur les budgets des formations périphériques, ce qui représente un montant de 22% supplémentaire en matière de fonctionnement pour ces formations. Pour le budget 93, une commission est en train de travailler sur le redéploiement budgétaire, avec toujours la priorité pour les hôpitaux de provinces.

    Mission de la BMCE reconduite au Mali

    La mission de la Banque Marocaine pour le Commerce Extérieur auprès de la Banque de Développement du Mali vient d'être reconduite pour deux années, jusqu'en Octobre 1994. La BMCE est intervenue auprès de la BDM pour la redresser puis maintenant pour en assurer la gestion (Cf en page 2 notre rubrique Managers)

    90 millions de DH d'investissements chez Cabelec

    La filiale marocaine de Labinal, Cabelec, lance la semaine prochaine sa nouvelle usine de 10.000m2 couverts, dans la zone industrielle de Bouskoura. Cette unité représente un investissement de 90 millions de DH. Cabelec, dont le Directeur Général est M. Belhassen, ancien Secrétaire Général de l'ODI, aura réalisé un CA, pour 1992, de 120 millions de DH, le double de celui de l'année dernière. M. Belhassen annonce un autre doublement pour l'année prochaine, quasi uniquement à l'exportation.

    Financement des soins: à petit pas

    Les travaux avancent à petits pas sur le dossier du financement des soins de santé. Le dossier a été repris cet automne par une commission interministérielle qui doit statuer sur des principes avant de parler taux, régime... Cette commission, qui se réunit régulièrement au moins une fois par semaine, comprend le Ministère des Finances, celui de la Santé Publique et celui de l'Emploi.

    Libéralisation des médicaments

    La question de la libéralisation des médicaments est de retour, avec la rencontre cette semaine entre les professionnels et le Ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Privatisation. Le Programme d'Ajustement Structurel n°2 prévoit explicitement la libéralisation de l'importation, avec en regard, la hausse des droits de douane.
    Pas d'emprunt public en même temps que les cessions de privatisations
    Moulay Zine Zahidi a indiqué dans l'émission 12-13 de la RTM-Chaîne Inter (co-produite avec L'Economiste) que les pouvoirs publics veilleraient à ce que les grands emprunts d'Etat ne se fassent pas en même temps que les opérations de privatisation. Etaient invités à cette émission en direct, diffusée le 22 Octobre, MM. Hassan Amrani (Coordonnateur des privatisations pour le Ministère), Omar Akalay (Vice-Président Directeur Général de la BMCI) et Nour Eddine Ayouch (PDG de l'agence Shem's Publicité qui a en charge la communication générique de la privatisation). Le 12-13 du 29 Octobre portera sur le textile: "crise ou pas crise", avec MM. Abouyoub, Mohamed Tazi (ASMEX et AMIT), Noureddine Chhoul (Administration de l'Industrie) et Abdelali Berrada (Degor's)

    Libéralisation des transferts pour l'assurance

    L'Office des change, vient de donner délégation aux banques (Circulaire 1592, du 23 Octobre 1992) pour effectuer les transferts relatifs à la plupart des opérations de règlement de sinistres et d'indemnités par les compagnies d'assurance. Pour la réassurance, la circulaire met en place un modus operandi à faire viser par la DAPS. En outre, la même circulaire autorise certaines compensations entre soldes de comptes de réassurance.

    Promotion de la zone off shore de Tanger

    La dernière réunion du Comité des Zones franches Industrielles et Bancaires s'est tenue à Tanger le 26 Octobre, indique un communiqué du Ministère des Finances. Selon ce communiqué, M. Sagou, Président du Comité, a insisté "sur les activités de promotion en faveur de la zone".

    Accent sur la sous-traitance

    La CGEM reçoit, le Jeudi 29 Octobre (17h) au siège, MM. Mossadeq et Theux, pour une conférence sur le rôle promotionnel des salons de sous-traitance. M. Theux est expert à L'ONUDI en matière de salon de sous-traitance. M. Mossadeq est présent en tant que Directeur Général de la Bourse Nationale de Sous-Traintance et de Partenariat.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc