×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Les appétits de la grande distribution

Par L'Economiste | Edition N°:1628 Le 22/10/2003 | Partager

. Le potentiel de croissance de ce secteur est énorme. Et directement tributaire du mode de vie La grande distribution a encore de beaux jours devant elle au Maroc. Les intervenants du secteur sont unanimes :le schéma du commerce classique est actuellement en phase de bouleversement. C'est d'ailleurs pour cette raison que la Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc (CFCIM) a choisi d'aborder ce thème pour sa réunion d'adhérents du lundi 20 octobre. «L'implantation massive de grands magasins et surfaces, la création de chaînes de distribution spécialisées, l'explosion de la vente via Internet modifient l'environnement commercial marocain», explique Eric Lefort, président de la CFCIM .Pour lui, c'est la preuve que «le potentiel de développement du secteur est énorme».Du même avis, Denis Philipon, président de Last Minute , ne le contredira pas. Ce spécialiste de la grande distribution du voyage est convaincu que le Maroc traverse une phase de mutation de son paysage commercial, à l'instar de la France au début de la décennie 80. La rude concurrence qui sévit dans le secteur de la vente on-line du voyage et des loisirs, au sein duquel agenciers, sites spécialisés, hôteliers et compagnies aériennes se livrent bataille, n'a pas empêché la société de développer ses activités. . Marché en ligneLe vieillissement du marché traditionnel a d'ailleurs aidé à l'instauration d'une nouvelle relation avec le client. «Le marché en ligne a le vent en poupe», a ajouté le président de Last Minute. Les nouvelles habitudes comportementales d'une large partie de la clientèle et les avantages offerts par ce réseau de distribution ouvert 24 h/24 (connexion, taille du marché, produits en exclusivité..) expliquent en grande partie la réussite de la vente en ligne. Et puisque «l'acceptation du concept d'achat en ligne va crescendo et que seulement 30% des voyageurs achètent via Internet, les perspectives de croissance sont extrêmement importantes», considère Philipon. Le Maroc dispose aussi de potentialités de taille, surtout que l'essor de la grande distribution est directement tributaire du mode de vie de la population. Il figure parmi les destinations les plus prisées avec une augmentation de la demande de 25% l'an. Les responsables de Cofarma Holding, filiale spécialisée de l'ONA dans la grande distribution, partagent le même avis sur l'essor de la grande distribution. Alain Baron, directeur du développement de la filiale, estime que «  le secteur devrait croître de 15% à 20% dans les cinq à dix ans». Avec près de 8% du marché national, le commerce moderne dispose d'un potentiel important que contribueront à accroître l'évolution positive du pouvoir d'achat et les changements du mode de vie, particulièrement en milieu urbain. Le secteur est donc porteur et « relativement vierge ». L'agroalimentaire figure en tête des secteurs touchés par le phénomène de la grande distribution mais d'autres suivent. C'est le cas de l'électroménager, du secteur du mobilier ou encore de celui du bricolage qui ont modernisé leur circuit de distribution. L'implantation de nouvelles enseignes est à envisager.Amale DAOUD

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc