×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Le Souverain trace les contours de la citoyenneté positive

Par L'Economiste | Edition N°:1837 Le 23/08/2004 | Partager

. Le patriotisme exige des jeunes une mobilisation totale . L'objectif est d'immuniser la personnalité marocaine contre les risques d'aliénation et d'abandon des valeurs. Partis politiques et syndicats appelés à consolider notre système de valeurs par de hautes vertus moralesC'est une véritable feuille de route sur la citoyenneté et le civisme que vient d'établir le Souverain dans son discours à l'occasion de l'anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple. Un discours centré sur les jeunes et sur les valeurs qui doivent cimenter la société marocaine. Le patriotisme arrive en tête. Dans un contexte marqué par la déliquescence de certaines valeurs, le discours du Souverain vient à point nommé pour rappeler que la principale arme réside dans l'attachement au patriotisme, fondé depuis toujours sur l'exigence du sacrifice pour préserver la souveraineté et la gloire du Maroc. Pour le Souverain, “le patriotisme exige des nouvelles générations une mobilisation totale, une volonté de libérer les énergies et de prendre à bras-le-corps les problèmes lancinants de l'analphabétisme, la pauvreté, le chômage des jeunes, l'aggravation des disparités sociales et interrégionales”. Il s'agit aussi de gagner le pari de la modernisation démocratique, de rehausser l'indice du développement humain, d'accroître la production économique et stimuler l'effort intellectuel et la création artistique. .Analphabétisme d'un genre nouveauSM le Roi est également revenu sur la notion de citoyenneté qui doit s'étendre au-delà de la simple formalité d'avoir un passeport et une carte d'identité nationale. Cette notion “doit plutôt incarner l'amour de la patrie et la fierté d'y appartenir”. Elle doit se traduire par une participation efficace aux chantiers de développement ouverts dans le pays et par la contribution effective au raffermissement du rayonnement mondial du Maroc. Le Souverain a également attiré l'attention sur le risque qu'encourent ces nouvelles générations d'être confrontées à un analphabétisme d'un genre nouveau, autrement plus dangereux que celui traditionnel, lequel ne peut être vaincu que par le savoir utile, l'action soutenue et la discipline. C'est pour cela que «nous avons fait de la qualification des ressources humaines qui sont le pilier de l'économie moderne, notre capital réel. L'objectif stratégique est d'acquérir la connaissance scientifique et la technologie avancée, qui constituent l'arme idéale pour vaincre le sous-développement et être en mesure d'accompagner le mouvement». .Dangers du fanatismeSM le Roi a précisé que cette démarche pour assurer la qualification, l'éducation et la formation des générations ne doit pas se limiter aux seules dimensions scientifique et technologique. Elle doit également englober l'éducation, la culture morale et religieuse ouverte. L'objectif est “d'immuniser la personnalité marocaine contre les risques d'aliénation et d'abandon des valeurs”. Plus loin, il le dira clairement: «A une époque où s'estompent les repères religieux et s'accélère la montée des intégrismes aveugles, nous sommes soucieux d'immuniser et de protéger notre société contre les dangers du fanatisme et de la déliquescence des valeurs qui guettent le monde d'aujourd'hui». Il s'agira d'inculquer aux jeunes la citoyenneté positive qui consiste à assumer ses responsabilités au lieu de se dérober à ses devoirs… à ne pas confondre liberté et anarchie, à faire preuve de courage et de volontarisme solidaire, à encourager les talents créatifs et productifs au lieu d'attiser les sentiments de frustration, de défaitisme et de désespoir. La responsabilité de cette mission incombe également aux partis politiques, aux syndicats et aux ONG censés encadrer la société. Ces acteurs doivent consolider le système de valeurs par de hautes vertus morales. Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc