×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique

Le Souverain relance la machine diplomatique

Par L'Economiste | Edition N°:1610 Le 26/09/2003 | Partager

. Deux priorités: Sahara et Proche-OrientA l'ONU, le Maroc a ratissé large au niveau de l'action diplomatique. Les multiples entretiens qu'a eus SM le Roi avec les présidents et chefs de la diplomatie de plusieurs pays soulignent une implication accrue du Royaume sur le plan international. Proche-Orient, Pays du Golfe, Sénégal, USA, Argentine, Mexique, communautés juives…Un vaste tour d'horizon a été effectué. Au-delà de la spécificité de chacune de ces discussions, cet intense ballet diplomatique mène à une conclusion de taille. C'est que la question de l'intégrité territoriale ne se limite pas aux instances onusiennes et aux parties directement impliquées mais dépend aussi d'une dynamique internationale. Les tournées effectuées par les responsables marocains dans les pays qui reconnaissaient le Polisario ont jusque-là été concluantes. Plusieurs ont retiré leur soutien. Mais il s'agit à ce niveau d'une action directe et bilatérale. Maintenant, le rôle de conciliateur que joue le Royaume tant au niveau du Proche-Orient que de l'Afrique (à rappeler à cet effet la réussite du Maroc à réconcilier les pays du fleuve Mano) offre une autre dimension beaucoup plus dynamique et participative. Pour El Hassan Bouqantar, professeur des Relations internationales à l'Université Mohammed V, “l'Assemblée de l'ONU est une grande occasion pour développer la diplomatie parlementaire à l'échelle mondiale”. Du fait de ses charges au niveau du comité Al Qods et du G77+la Chine, le Maroc est interpellé par tout ce qui se passe dans le monde. Cette intense activité se passe à New York, là où se joue l'avenir du Sahara. Dans un mois, l'ONU réouvrira le dossier. La présence de SM le Roi vise à préparer les grandes puissances à accepter la position marocaine, en l'occurrence le rejet du plan Baker. L'audience accordée au président Algérien, Abdelaziz Bouteflika, n'est pas passée inaperçue. Preuve que le Maroc cherche une solution politique concertée. D'ailleurs, les deux chefs d'Etat ont décidé d'instituer un groupe de travail chargé de la coopération pour faire face à l'émigration illégale et de la coordination en matière de sécurité. Selon un communiqué, cette coordination vise aussi “la lutte contre le terrorisme et contre tout ce qui est de nature à menacer la sécurité, la stabilité et la paix dans les deux pays”.Pour Bouqantar, la dynamisation de “la feuille de route” est une autre priorité pour le Maroc. “La rencontre avec Sylvain Shalom n'est pas une fin en soi. Car tant qu'Israël ne s'engage pas à respecter ses obligations, notamment la création d'un Etat palestinien, il ne peut y avoir de normalisation”. Les autres rencontres, notamment avec les chefs d'Etat sénégalais, argentin et Mexicain montrent que le Maroc est interpellé par les problèmes mondiaux et cherche à participer à la réduction des inégalités.  


Les intentions de Bouteflika

Mais qu'en est-il de la partie algérienne? En partant à l'ONU, Bouteflika songeait-il réellement au dossier du Sahara? la presse algérienne, actuellement secouée par la vague de censures, n'a pas manqué de relever que les intentions du président sont ailleurs. Hier, le journal algérien Le Matin a indiqué que ces intentions sont purement électoralistes. D'après ce journal, Bouteflika chercherait un parapluie extérieur pour rester au pouvoir. Il aurait promis des concessions aux hommes d'affaires américains dans le secteur énergétique en contrepartie d'un appui fort dans les présidentielles de 2004.N.L & N.D

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc