×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Le Salon du livre de Tanger dans les starting-blocks

Par L'Economiste | Edition N°:2216 Le 17/02/2006 | Partager

. 2e édition du 27 février au 5 mars prochain. Beaucoup de nouveautés au programme DERNIÈRE ligne droite avant le lever de rideau du Salon international du livre de Tanger (SILT). La dixième édition du rendez-vous littéraire de la région est à la fois ancrée dans ses traditions et très à l’aise dans sa nouvelle formule qui a pour cadre un nouvel espace d’accueil, le Dawliz. Ce dernier offre l’avantage de disposer de deux salles de cinéma pouvant abriter des conférences et des projections prévues. Une grande cour intérieure s’offre idéalement pour les expositions. Le Dawliz a aussi l’avantage d’être au centre-ville. Argument de taille pour le choix du lieu. «Il fallait rendre le salon plus proche de la ville. L’ancien site, l’Institut du tourisme, était trop éloigné», note Gustave de Staël, directeur de l’Institut français de Tanger-Tétouan. Avec le même souci d’ouverture sur l’espace local, le SILT accueillera pour la première fois une table ronde en arabe. Elle aura pour sujet la lecture analytique du manifeste de l’Indépendance. Mohamed Fassi Fihri et Fayçal El Khatib, en tant qu’intervenants, sont annoncés. Elle aura pour modérateur Mohamed Mustapha Raissouni.La poésie sera aussi l’une des nouveautés de ce salon. Des récitals poétiques ou des auteurs réputés comme Adonis, Venus Khoury Ghata lors de l’inauguration sont annoncés. Mohamed Bennis, Anne du Bouchet, Jallal El Hakmaoui animeront par ailleurs une soirée poétique multiculturelle.Le Salon a l’ambition, selon ses promoteurs, de donner une place importante à tous les arts. Ainsi, les derniers films des cinéastes marocains installés à Tanger -Farida Belyazid, Jilali Ferhati et Moumen Smihi- seront programmés. Des projections en plein air sont encore à l’étude. Côté peinture, une exposition sera inaugurée en ouverture du salon. Il s’intitule «Art et Ecriture» et regroupe une collection de livres rares illustrés par de grands noms de la peinture. Le public pourra découvrir des associations étonnantes telles que Dupin et Miro ou encore Reverdy et Picasso.La musique ne sera pas en reste avec la programmation du concert d’Ihsane Rmiki et ses musiciens.Mais «le plat de résistance» reste composé de tables rondes dédiées à la thématique générale de l’Indépendance: «Indépendance politique, indépendance de l’être». Des historiens marocains et français sont conviés à participer aux débats. Enfin, les jeunes seront aussi à l’honneur. Des activités leur seront dédiées, surtout aux plus jeunes d’entre eux. Une séance de contes pour petits et grands enfants sera notamment animée par Nacer Ouramdane. Pierre le Noble, lui, s’occupera d’émerveiller les jeunes adultes.De notre correspondant, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc