×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Le Maroc accueille les «1res journées d’oncologie»

Par L'Economiste | Edition N°:1796 Le 23/06/2004 | Partager

. La manifestation se tient pour la première fois dans un pays d’Afrique du Nord Durant deux jours, le Maroc accueillera les différents experts internationaux dans le domaine de la recherche en matière d’oncologie. Et ce, à l’occasion des «1res journées d’oncologie» les 25 et 26 juin 2004 à Casablanca(1). Cette rencontre est d’autant plus importante qu’elle s’inscrit dans la suite classique, du congrès mondial de l’ASCO (American Society of Clinical Oncology) qui se déroule une fois tous les ans, au mois de juin. Cette année, c’est en Nouvelle Orléans aux Etats Unis qu’elle a eu lieu. Traditionnellement, chaque congrès ASCO est suivi d’un POST-ASCO, organisé dans les pays francophones. Et c’est ce dernier qui est organisé à Casablanca. Ce congrès connaîtra la participation d’experts de différents pays tels la France, le Liban ou la Tunisie. Si cet événement focalise les intérêts, c’est bien à cause de la grande incidence du fléau du cancer au Maroc, où l’on parle de 44.000 nouveaux cas de cancer chaque année. Le nombre des personnes atteintes, (nouveaux cas et personnes en cours de traitement) est lui de 400.000. Ainsi, et malgré les progrès thérapeutiques, le cancer reste la première cause de mortalité prématurée, et la troisième cause de décès par maladie. En 2003, environ 20.000 nouveaux cas de cancer ont été diagnostiqués. Les hommes sont concernés à hauteur de 45,2%. Toujours chez l’homme, un peu plus de 20% des cancer concernent la prostate, les poumons ou les cancer colorectaux. Par ailleurs, il contribue à hauteur de 18% à la mortalité masculine au Maroc, contre 45% en France. Le cancer du poumon est le premier cancer diagnostiqué chez l’homme. Il est suivi de celui de la prostate, de la tête et cou, cancer colorectal et gastrique. Pour la France, le cancer de la prostate est classé en premier chez l’homme. Chez la femme, la prévalence du cancer est de 57,65%, dont 16% pour le sein. En 2001, 26.000 cas de cancer du sein ont été recensé par l’Institut national d’oncologie de Rabat. Le cancer du poumon est lui aussi en forte progression chez les femmes, est-il remarqué. Pour les prévisions, une femme sur neuf, risque d’être atteinte d’un cancer du sein au cours de sa vie. La tranche d’âge la plus exposée est celle de 50 à 69 ans. Le risque relatif est doublé, lorsque la mère ou la soeur est atteinte d’un cancer du sein. En dépit des progrès enregistrés dans la lutte contre la maladie, beaucoup de personnes en souffrent. Elles sont parfois jeunes, et se voient handicapées par des traitements souvent astreignants, et dont les effets secondaires abattent le psychique. Sans parler du coût du traitement, qui reste élevé, surtout en cas de manque de prise en charge. Houda BENBOUYA(1)  C’est Aventis Pharma Maroc qui inaugure ces journées, sous la présidence du ministère de la Santé.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc