×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    Le marché publicitaire en 1991: 12% de progression

    Par L'Economiste | Edition N°:24 Le 09/04/1992 | Partager

    Les investissements publicitaires ont progressé de 12% en 1991, selon les estimations faites par M. Ali Bekkali, Directeur général de Régie 3. Les évaluations annuelles de M. Bekkali au sujet du marché publicitaire constituent un référent classique dans le secteur(1).
    L'évolution du marché connaît ainsi un ralentissement puisque le taux moyen de progression au cours des cinq dernières années était de l'ordre de 20%, selon les estimations recueillies auprès de la même source. Cependant, il faut noter que le lancement d'un support télévisé, 2M International, avait provoqué un élargissement du marché au cours des années 89 et 90. En début de l'année 1991 par contre, la guerre du Golfe avait provoqué un ralentissement économique qui s'était répercuté sur le marché publicitaire.
    Les investissements publicitaires ont été globalement estimés à 370 millions de DH au cours de l'année écoulée, dont 73% (270 millions de DH) en communication médias et 27% (100 millions de DH) en communication hors médias.
    Les investissements hors-médias ( promotion, matrketing direct, promotion sur les lieux de vente, foires, expositions, sponsoring...) demeurent les plus difficiles à cerner. M. Bekkali rappelle à cet égard l'absence de "statistiques désagrégées dans ce domaine" et estime que le chiffre de 100 millions de DH est donné à titre indicatif, "la seule certitude étant qu'il représente un montant plancher".
    Dans les médias, les investissements publicitaires sont moins difficiles à cerner. Selon l'évaluation de M. Bekkali, la part de la télévision demeure prépondérante avec près de 60% du marché. Le classement de téte ne change pas: en seconde position, la presse écrite avec 22% du marché et en troisième lieu la rédio (en fait, Médi I) avec 13% du marché. (Voir tableau).
    Bien entendu, la télévision est le média de prédilection des produits de grande consommation: 4 catégories de produits (alimentation, boissons, hygiène-beauté et entretien ménager) représentent les trois-quarts des investissements publicitaires dans ce média. A la radio, le tabac constitue toujours le premier poste de recettes. Il est suivi des banques, des boissons et de l'automobile. Ces 4 secteurs représentent 40% des investissements publicitaires à la radio.
    Enfin, il faut noter que l'on assiste actuellement à des tentatives d'organisation des professions de publicité et du marché ce qui pourrait se traduire, dans l'avenir, par des évaluations plus précises des investissements publicitaires.

    M.C.

    (1) M. Bekkali était directeur du SAP, régie publicitaire de la TVM.

    Mondial de la Publicité Francophone:

    · Les jurys se réuniront à Casablanca en Septembre
    · Le Conseil d'administration se tient à Marrakech

    C'est Casablanca qui abritera, en Septembre prochain, la réunion des jurys du VIème Mondial de la Publicité Francophone (MPF). Cette réunion précèdera la tenue, en Octobre, de la sixième édition du Mondial de la publicité, qui aura lieu à Montréal.
    Le Mondial de la publicité francophone est une manifestation annuelle bien connue des publicitaires marocains dont certains y ont été déjà primés. L'objectif du Mondial est d'illustrer la place de la publicité dans l'univers de la communication.
    Le Mondial de la Publicité Francophone est dirigé par un conseil d'administration international composé de onze membres dont un Marocain, M. Ali Bekkali, directeur général de Régie 3 et figure bien connue du monde de la publicité dans notre pays.
    Le Mondial de la publicité francophone organise deux types d'activités:
    -les séminaires de communication;
    -le concours annuel qui est primé par deux jurys: le premier pour la publicité et le second pour la promotion et le marketing direct. Chaque jury est composé d'une dizaine de jurés.
    Le Conseil d'administration du Mondial francophone de la publicité tient cette semaine sa réunion annuelle, du 9 au 12 Avril, à Marrakech.
    La 7ème édition du Mondial de la publicité francophone se tiendra en 1993 en Suisse. Des professionnels marocains, M. Bekkali en tête, souhaiteraient que l'organisation de la 8ème édition, en 1994, soit attribuée au Maroc. Il s'agit en effet d'une manifestation prestigieuse à laquelle participent plusieurs centaines de professionnels de la communication de par le monde et qui constitue en plus un bon forum de formation.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc