×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

L'Aivam a un nouveau siège

Par L'Economiste | Edition N°:2257 Le 18/04/2006 | Partager

. Un plan d’action à plusieurs variablesL’Association des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam) vient de se doter d’un nouveau siège sur le boulevard Mohammed V à Casablanca. L’acquisition du local et son aménagement «témoignent du fait que l’Aivam a grandi et aussi du travail accompli» depuis sa création en 1988, a dit, notamment, Mohammed Larhouati, président de l’association, la semaine dernière lors d’une rencontre avec la presse. Il a également fait part de «la volonté immuable de l’Aivam d’accompagner les professionnels de l’automobile au Maroc». Aux dires de la présidence de l’association, l’Aivam s’impose de plus en plus comme force de proposition pour participer au développement du secteur. «Le nouveau siège symbolise donc un cap majeur dans les efforts communs déployés pour tirer le secteur automobile vers le haut», selon le président. Des efforts qui ont ainsi permis d’offrir plus de visibilité aux professionnels et au public et d’organiser, dès 1998, le Salon Auto Expo. «L’engagement continu de l’Aivam en faveur du secteur de l’automobile assure la mission assignée dès le départ à cette association». Mission qui a pour objectif «d’établir une relation de confiance et de proximité» avec la clientèle afin de faciliter l’accès à la mobilité au plus grand nombre de personnes. Auprès de la présidence, on ne cache pas la détermination de l’association d’aller encore plus loin dans sa démarche. «Nous devons regarder l’avenir en inscrivant notre mission dans un cadre autrement plus ambitieux favorisant le principal objectif qui est le développement de la mobilité des personnes et des marchandises», affirme encore Larhouati.Pour atteindre cet objectif, l’Aivam s’est engagée dans un plan d’action à plusieurs variables. D’abord, rendre le transport plus accessible en termes de disponibilité, de prix, de confort et de sécurité. Ensuite, oeuvrer pour une réglementation qui protège le consommateur et qui favorise le développement du secteur de l’automobile. Et enfin, contribuer aux actions de lutte contre les accidents de la circulation. Sans oublier l’intention de l’association de «sensibiliser les pouvoirs publics au rôle moteur des infrastructures routières dans la croissance économique tout en veillant à la nécessité de préserver l’environnement». J.E. HERRADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc