×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Courrier des Lecteurs

    L'activité touristique en Février

    Par L'Economiste | Edition N°:23 Le 02/04/1992 | Partager

    En Février 1992, les arrivées de touristes étrangers de séjour, toutes nationalités confondues ont connu une progression de 25,2% par rapport à Février 1991, et de 41,1% par rapport au même mois de 1990.
    Pour ce mois de Février 92, 255.147 touristes sont donc entrés au Maroc. Ainsi la reprise amorcée depuis la fin de l'année dernière semble se confirmer, permettant de prévoir une bonne année.
    Pour l'ensemble du pays, les chiffres des arrivées de touristes font ressortir une nette amélioration, en provenance du marché européen bien que les niveaux de 1990 n'ont pas encore été atteints.
    Par rapport à Février 1991, particulièrement creux pour motif de guerre du Golfe, Février 1992 aura enregistré une hausse du tourisme européen de +336,5%.
    Cette hausse normale après les événements du Golfe est cependant peu significative puisque par rapport à Février 1990, les touristes en provenance d'Europe enregistrent une baisse de 5,5%.
    Sur les 75.117 touristes européens qui ont visité le pays, la majorité, soit environ 66% provenaient de France, d'Espagne et d'Allemagne où de gros efforts de promotion du produit touristique marocain ont été réalisés notamment à travers la campagne européenne de M. Abdelkader Benslimane, Ministre du Tourisme.
    Par rapport à Février 1990, ce sont les marchés allemand et espagnol qui ont réalisé les performances les plus significatives atteignant respectivement +25,5% et +15,3%.
    Ayant en partie permis d'amortir la chute, le tourisme d'origine maghrébine continue en Février 1992 de représenter 65% des flux touristiques globaux. L'Algérie à elle seule représente plus de 62% du contingent total et 95,5% du contingent maghrébin.
    Malgré une augmentation record du nombre de visiteurs en provenance d'Amérique par rapport à Février 1991, les flux touristiques n'ont pas encore atteint les chiffres de 1990 puisque la baisse est de 19,7% par rapport à cette période. Ce marché qui nécessite de gros efforts promotionnels connaîtra prochainement la visite du Ministre du Tourisme.
    Suivant la tendance générale, l'Afrique et les autres pays (Japon, Australie, divers) enregistrent des hausses respectives de 41 et 230%.
    Ces entrées bénéficient au secteur hôtelier qui affichait jusque là beaucoup de pessimisme.
    L'évolution des nuitées réalisées dans les hôtels classés au cours du mois de Février 1992 a enregistré une progression de 23,6% par rapport au même mois de l'année dernière atteignant 692.430 nuitées. En tête du classement, ce sont les villes d'Agadir, de Marrakech et de Casablanca qui ont connu les occupations les plus importantes avec respectivement 246.555, 156.428 et 92.069 nuitées chacune.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc