×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

La Tunisie félicitée par le FMI
De notre correspondante à Tunis, Yousra MAHFOUD

Par L'Economiste | Edition N°:1536 Le 10/06/2003 | Partager

. Bonnes performances et résistance aux soubresauts de l'économie mondiale. Les résultats enregistrés lors des quatre premiers mois de l'année augurent d'une croissance pouvant atteindre 5,5% «La résistance de l'économie tunisienne face à la conjoncture internationale défavorable témoigne du succès des réformes économiques entreprises depuis une décennie, d'une maturité affirmée dans la gestion macroéconomique ainsi que d'une nette amélioration de la confiance dans les perspectives de l'économie tunisienne». Ces propos résument les conclusions du rapport du Fonds Monétaire International (FMI) sur la politique macroéconomique de la Tunisie. Le rapport a été établi par Domenico Fanizza, chef de la mission de consultations périodiques du Fonds auprès de la Tunisie. A l'issue d'une mission de deux semaines, s'inscrivant dans le cadre de la revue annuelle des politiques macroéconomiques des pays membres (article IV des statuts du FMI), Fanizza a présenté les principales recommandations lors d'une conférence de presse tenue à la Banque centrale de Tunisie à la fin du mois de mai.Ce rapport a été établi suite à un travail sur le terrain accompagné de réunions avec les différentes parties prenantes (autorités tunisiennes, Banque centrale, représentants de milieux bancaires, de celui des affaires...). Ces dernières ont porté sur les avancées réalisées en matière de développement économique, de politiques macroéconomiques et structurelles. Les différents acteurs se sont également penchés sur les perspectives économiques à court et moyen termes. Principal constat: la résistance relative de l'économie tunisienne à l'onde de choc due aux soubresauts de l'économie mondiale. En témoignent les résultats enregistrés lors des quatre premiers mois de l'année 2003. Ils augurent d'une croissance qui pourrait atteindre 5,5% pour l'ensemble de l'année, explique le rapport de Fanizza. Justifiant cette prévision, l'expert du FMI évoque les signes encourageants de reprise des exportations, une maîtrise de l'inflation auxquels s'ajoutent de bonnes conditions climatiques, a-t-il souligné. Lesquelles se traduiront certainement par une bonne année agricole. Autres facteurs mis en exergue par le rapport, ceux se rapportant aux politiques budgétaire, monétaire et celle de change, et plus précisément de poursuite des politiques budgétaire et monétaire prudentes et la flexibilité dans la gestion du taux de change. Cela dit, l'économie tunisienne doit faire face à des enjeux de taille illustrés par le souci d'assurer une croissance élevée et créer des emplois durables. Dans ce sens, Fanizza recommande une accélération du processus de réformes structurelles et une plus grande dynamisation de l'activité du secteur privé. Il a parallèlement mis l'accent sur trois chantiers jugés de taille. Il s'agit de la réforme tarifaire, le renforcement du secteur financier et le recouvrement concernant le secteur bancaire. L'expert du FMI a particulièrement insisté sur la nécessité de passer à la vitesse supérieure en matière de recouvrement. Il a reconnu toutefois que des efforts considérables ont été accomplis dans ce sens.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc