×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

La région Nord fait sa promo à Séville
DNES à Séville, Ali ABJIOU

Par L'Economiste | Edition N°:2893 Le 31/10/2008 | Partager

. Les potentialités présentées aux opérateurs andalous. 4 milliards d’investissements réalisés en 2007Tanger et sa région veulent mieux profiter de leur proximité avec le sud de l’Espagne. «L’Andalousie est en effet l’une des régions espagnoles les plus dynamiques et c’est sur ce dynamisme que les opérateurs du Nord entendent surfer», explique Hakim Oualit, président de la CGEM-Nord. Rappelons que Tanger a été, cette semaine, au centre d’un événement de taille organisé à Séville, le Maroc Ibérique. La ville et sa région étaient représentées par une importante délégation de la CGEM-Nord accompagnée de représentants de la TFZ et du complexe portuaire TangerMed. Délégation menée aussi par Ahmed Réda Chami, ministre de l’Industrie et du Commerce, qui a fait une présentation exhaustive des potentialités de la zone. A priori, le message est passé puisque les hommes d’affaires andalous ont déclaré vouloir saisir les opportunités offertes par un marché gigantesque de plus d’un milliard de consommateurs, via le Maroc. «De fait, le Maroc peut servir de plate-forme logistique pour desservir ces marchés sur la base des accords de libre-échange signés par le pays», explique Chami devant un parterre d’hommes d’affaires espagnols. Le ministre a également séduit les industriels en leur assurant que l’implantation de Renault-Nissan à Melloussa avait pour objectif d’atteindre les 65% en matière d’intégration locale. «Une donnée qui risque de détourner les entreprises espagnoles et andalouses de l’Europe de l’Est vers le Maroc», estime un opérateur andalou. Pour le patronat andalou, le choix est clair, «la région Nord est stratégique avec d’évidentes affinités culturelles et géographiques», affirme Santiago Herrero Leon, président de la CEA, la confédération patronale andalouse. Une idée que confirme Jose Miguel Zaldo, président du comité entreupreneurial maroco-espagnol. Selon lui, l’Andalousie a investi en 2007 près de 4 milliards de DH au Maroc. Elle est aussi la plus dynamique en matière d’aides au développement. A noter enfin que des idées d’investissement en matière touristique ont commencé à germer. Les Andalous sont très intéressés par des formules de produits touristiques intégrées avec des circuits alliant les charmes des deux rives du détroit. Une formule qui trouve écho auprès des voyagistes, surtout ceux des pays lointains.


Appui aux associations professionnelles

En marge de l’opération Maroc Ibérique, organisée cette semaine à Séville, les deux parties ont entamé une réelle coopération avec un programme de soutien aux associations professionnelles membres de la CGEM-Nord. Les directeurs de ces associations ont ainsi profité d’une séance intensive de formation d’une semaine à Séville. La CEA, au terme d’une convention de partenariat, s’est engagée à financer la réalisation d’une monographie sur la région du Nord. Dotée d’un budget de 250.000 DH, elle sera présentée en décembre aux membres de la CGEM-Nord. A noter que la coopération CEA-CGEM a déjà permis à cette dernière de mettre à niveau son équipement et de recruter deux cadres supplémentaires. Des pourparlers sont en cours pour la mise en place d’un troisième cadre qui devra servir de relais avec les investisseurs andalous.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc