×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Agenda

La gestion prévisionnelle au centre du dernier Bulletin de l'AGEF

Par L'Economiste | Edition N°:66 Le 11/02/1993 | Partager

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Ressources Humaines (G.P.E.R.H.) s'impose comme étant le meilleur moyen d'intégrer l'entreprise dans son environnement changeant et améliorer sa compétitivité. Cette analyse prospective consiste à inscrire les emplois dans leur dynamique, tandis que la gestion classique du personnel se contentait de la résolution immédiate des problèmes sans se préparer à l'évolution. C'est dans ces termes que l'AGEF définit ce nouvel "instrument de pilotage du changement" sur son Bulletin de liaison du GRH, n°3. Le bulletin de 16 pages à la maquette professionnels évoque le cas de la BCM qui a adopté, depuis 1987, le "programme de polyvalence" dans la gestion de ses hommes. Ceci afin de leur permettre de se former, de s'enrichir, d'évoluer de service en service... la banque ne tarda pas à récolter les fruits de ce programme. Il en résulta une permutation dans les services en fonction des aptitudes et des progrès réalisés, une meilleure rémunération et un meilleur redéploiement géographique de la BCM. Laquelle comporte actuellement 70% de cadres et gradés contre 50% avant la polyvalence. M. Fakhir, Directeur de la Formation de la BCM, ne manque pas de considérer que la polyvalence est devenue "un état d'esprit qui permet aux employés de conduire leur carrière".

Dans l'optique d'encourager les entreprises et les associations professionnelles à élargir leur programme de formation, l'OFPPT attribue une assistance financière à ses co-contractants.

En effet, la formation continue, assurée jusque là au sein des entreprises assujetties à la taxe de formation professionnelle, est financée en partie par l'Office. Le montant de la participation avancé est calculé sur la base des dépenses de fonctionnement engagées par les entreprises. Il sera remboursé après exécution du programme. La formule est expliquée, reste l'avenir du personnel pour qui le passage à la retraite constitue une perte de revenus.

Sont exposées actuellement les nouvelles prestations de la CIMR, retraite pleine à 55 ans et retraite anticipée. La Banque Populaire et la C.N.I.A. ont conçu conjointement en 1986 "un système de retraite original", susceptible de contrecarrer aux incertitudes qui pèsent sur l'avenir des régimes de retraite. Celui-ci consiste à constituer progressivement une épargne dont on peut bénéficier sous forme de capital revalorisé ou de rente (viagère ou incertaine).

Ceci s'effectue via Addamane Achaâbi qui est assortie d'une assurance décès toutes causes. Le nombre d'adhérents à ce système s'est élevé en Septembre 1992 à 50.000, ce qui témoigne, selon le Bulletin de l'A.G.E.F., de l'intérêt suscité auprès de toutes les catégories socio-professionnelles reparties dans l'ensemble du pays.

F.K

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    ma[email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc