×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique Internationale

La fermentation temporelle d'un fonctionnaire

Par L'Economiste | Edition N°:661 Le 16/12/1999 | Partager

Feuilleton inédit de Réda ALLALI

6ème épisode
Le lutin qui explique tout

Résumé des épisodes précédents
Kamal et Saïd sont fonctionnaires. Ils partagent le même bureau. Au fil des années de menues occupations sans intérêt, ils ont appris à gérer scientifiquement la lenteur du temps. Mais ce matin, alors qu'ils ne sont pas encore habitués au rythme du Ramadan, ils se sont fait piégés par leur directeur: il les a convoqués pour qu'ils assistent à son discours sur la modernisation de l'Administration. Kamal et Saïd ne sont pas tombés de la dernière pluie. Ils savent se défendre dans la jungle administrative: ils rêvent en poussant quelques grognements admiratifs, juste aux bons moments du discours.

PENDANT que le directeur parle à ses visiteurs étrangers du «grand tournant technologique du Maroc» et de «faire converger les énergies... lutter contre la bureaucratie», Saïd échafaude des plans diaboliques pour approcher Guadalupe lors de son séjour au Maroc.
Il en a répandu la rumeur lui-même pas plus tard que ce matin. Il envisage même de se faire embaucher dans le staff des vigiles qui assureront sa sécurité. Il lui suffira, se dit-il, de faire savoir qu'il a obtenu une ceinture orange de karaté voilà quelques années (vingt cinq exactement) et le tour sera joué...
Quand Kamal et Saïd sortent enfin du bureau du directeur, vers quatorze heures, ils sont vidés. Les effets conjugués de l'hypoglycémie et de l'ennui ont eu raison de toutes leurs techniques de résistance. Kamal, qui était arrivé à son travail à dix heures trente (il était le premier arrivé), rentre chez lui sans même passer par son bureau.
Kamal habite en plein centre-ville, dans un studio meublé qu'il loue très cher. Il s'allonge tout habillé sur son lit et se met à écouter ses os.
Kamal est persuadé qu'il n'est pas le seul habitant des lieux. Il s'est mis dans la tête qu'un lutin malfaisant et invisible, armé d'un puissant gourdin, rode autour de lui dans la chambre.
Ce lutin, toujours selon Kamal, prendrait un malin plaisir à matraquer la pauvre tête de notre fonctionnaire dès que celui-ci entrerait chez lui. Ce seraient ces coups de barre qui expliqueraient l'incroyable fatigue qui s'empare de Kamal à peine le palier franchi.
Une sonnerie stridente l'arrache à son rêve peuplé de poulets dodus (Ramadan oblige) et avant même qu'il ait eu le temps de bouger, son frère Ali entre dans sa chambre.
- "C'est maman qui m'envoie. Elle m'a chargé de te rappeler qu'on t'attend ce soir pour le ftour. Elle avait peur que tu ne viennes pas. Tout le monde sera là".
Ali a dix neuf ans. Il est au lycée. C'est un personnage étonnant qui a construit sa vie entière autour de sa discothèque favorite. Sa raison d'être, le moteur de son existence, c'est la soirée du samedi soir à Amnesia.
Toute la semaine n'est qu'un long préambule à la soirée du samedi qui en constitue l'apothéose. Il prépare ce rendez-vous avec le professionnalisme d'un chimiste allemand. Rien ne doit être laissé au hasard, les moindres détails sont prévus.


Avertissement
Toute ressemblance avec un ou des habitant(s) de la capitale administrative ne serait évidement due qu'au hasard. Le lecteur qui verrait dans les personnages parfaitement imaginaires de ce feuilleton, le portrait de la fonction publique ne serait, à n'en pas douter, qu'un lecteur mal informé et sans doute mal intentionné.

Prochain épisode, jeudi 16 décembre:

La fièvre des Backstreet Boys à Rabat

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc