×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

La Bourse de Tokyo réduit de 30 minutes ses séances

Par L'Economiste | Edition N°:2196 Le 19/01/2006 | Partager

. Le scandale Livedoor chamboule le NikkeiLa Bourse de Tokyo a annoncé, mercredi 18 janvier, qu’elle allait raccourcir de trente minutes sa séance, à partir d’aujourd’hui et jusqu’à nouvel ordre, afin de permettre à ses ordinateurs de gérer sans risque de panne le volume de transactions inhabituel déclenché par le scandale Livedoor. De plus, la séance fermera prématurément au cas où le nombre d’ordres dépasserait les 8,5 millions, et le nombre de transactions exécutées les 4,5 millions. La Bourse de Tokyo a l’intention de renforcer ses capacités informatiques dans les prochains mois pour faire face au nombre croissant des transactions, mais «en attendant, nous demandons aux maisons de courtage au Japon de limiter le placement de nouveaux ordres», a expliqué l’un des directeurs de la place. Un scandale boursier éclaboussant le populaire portail Internet Livedoor a forcé le marché tokyoïte à fermer prématurément pour la première fois de son histoire, en raison de l’énorme volume d’ordres qui menaçait de saturer son système informatique. Une perquisition, lundi 16 janvier, au siège de Livedoor et au domicile de son patron a déclenché un mouvement de panique, imputable, en grande partie, aux particuliers passant des ordres boursiers sur Internet. Le procureur de Tokyo a soupçonné le patron du site d’avoir manipulé des cours boursiers en 2004 en diffusant de fausses informations relatives à l’acquisition d’une société.Selon la presse nippone, la justice suspecte également le groupe Internet d’avoir falsifié son bilan en 2004 dans le but de dissimuler une perte et de faciliter l’achat d’une équipe de baseball professionnelle. La faiblesse des capacités informatiques de la Bourse de Tokyo, la deuxième du monde, ont provoqué plusieurs incidents graves ces derniers mois. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc