×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Economie

    Khénifra
    L’agence urbaine dévoile son plan d’action

    Par L'Economiste | Edition N°:2918 Le 11/12/2008 | Partager

    . Objectif: assurer le développement durable. Contraintes: financement et documents d’urbanismePromouvoir le secteur de l’urbanisme, aménager le territoire et créer une dynamique de développement durable dans la province de Khénifra. Tels sont les grands axes du plan d’action envisagé par l’agence urbaine. Ils ont été exposés à l’occasion du premier Conseil d’administration de cet établissement créé en 2007.Dès sa création, l’agence urbaine s’est, en effet, attelée à élaborer un diagnostic sur la situation du secteur de l’urbanisme dans la région. Il en ressort que le territoire recèle d’importantes potentialités qui lui confèrent une possibilité d’auto-développement incontestable pouvant le rendre compétitif à l’échelle nationale. La richesse naturelle, culturelle et humaine permet sans conteste d’avoir une vision prospective de développement durable dans la province. Cependant, plusieurs contraintes d’ordres naturel, géographique mais également financier viennent entraver cette éventualité. Le relief accidenté et le réseau hydrographique handicapent l’extension infrastructurelle et par là influent sur le coût de l’extension de l’espace tant en milieu rural qu’en milieu urbain. L’aspect financier caractérisé par une carence au niveau des finances publiques retarde une véritable vision d’évolution du territoire qui souffre également d’une carence atroce en matière de documents d’urbanisme. Ce n’est un secret pour personne, la majorité des communes n’a pas de documents d’urbanisme homologués opposables. La province dispose en tout de trois documents. Il s’agit de ceux des communes de Khénifra, M’rirt et Midelt. Chiadmi, directeur de l’agence, a promis d’engager tous les efforts pour rattraper le retard accusé en la matière. Il a par ailleurs décliné son plan d’action et les missions qui attendent l’agence dans la province. A commencer par l’instauration d’une dynamique au niveau de la planification urbaine et la lutte contre l’habitat insalubre. Cela se fera par le biais de plusieurs projets de requalification déjà entamés depuis la visite royale en mai dernier. Plusieurs quartiers, en situation de précarité, ont été ainsi dénombrés en milieu urbain. L’agence compte faire de même dans le monde rural. «La sécurité, la préservation du patrimoine local et l’esthétique sont des priorités de l’agence», explique le directeur.


    Programme

    L’habitat social n’est pas en reste dans le projet de l’agence qui compte participer à un vaste programme en collaboration avec les différents intervenants du secteur. Elle s’engage, en effet, à mobiliser tous ses moyens pour promouvoir ce nouveau produit dans la région. En ce qui concerne la gestion urbaine, l’agence compte mettre plus d’ordre dans un secteur désordonné afin de combattre l’anarchie qui y règne en assurant les différents services urbains publics.Le programme prévisionnel 2009-2012 comporte entre autres plusieurs projets de réalisation de nouveaux documents. Il prévoit également la réalisation d’études de restructuration et de requalification ainsi que celles concernant les projets de développement stratégique.De notre correspondant, Ghali MANSOUR

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc