×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Investissements
9 milliards de dirhams d’engagements en un an

Par L'Economiste | Edition N°:2215 Le 16/02/2006 | Partager

Si Marrakech caracole en tête des régions les plus attractives pour l’investissement avec 40 milliards de DH en 2005, Tanger arrive à vive allure. Il apparaît que le tourisme est la locomotive de l’investissement, loin devant l’industrie. Jelloul Samsseme, directeur du CRI de Tanger-Tétouan, décrypte les raisons de cet engouement.- L’Economiste: En termes d’investissements et de créations d’entreprises quelle est la situation dans la région?- Jelloul Samsseme: Pour l’année 2005, le bilan du Centre régional d’investissement fait état de 156 dossiers approuvés pour un montant total d’environ 9 milliards de DH à même de générer 7.370 emplois. Il est à signaler que 25% des projets validés relèvent du secteur industriel tandis que 49% du montant global des investissements sont assurés par le secteur touristique. Quant à la création d’entreprises, 3.537 certificats négatifs ont été accordés à la région. 7.235 entreprises ont été créées dont 2.110 par des personnes morales. Il ressort également que le secteur des services arrive en tête avec 38%, suivi par le commerce avec 25% et le BTP avec 22%.- A quoi imputez-vous le choix de Tanger par l’industrie de composants aéronautiques?- Ce choix est motivé par plusieurs facteurs. Il s’agit notamment de la disponibilité de la zone offrant des avantages fiscaux pour l’exportation et un accès facile aux marchés européens. A cela s’ajoutent les perspectives liées à l’entrée en vigueur des traités de libre-échange signés par le Maroc. Tout cela fait de la région un espace de liaison et d’interface qui disposera d’infrastructures modernes et efficaces dès 2007. Par ailleurs, il me semble que le facteur lié à l’assouplissement des contraintes logistiques a pesé lourdement dans la prise de cette décision au même titre que la disponibilité d’une main-d’œuvre qualifiée et peu onéreuse.Propos recueillis par Rachid HALLAOUY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc