×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Industrie de la mobilité: Nokia revendique le leadership

Par L'Economiste | Edition N°:2731 Le 10/03/2008 | Partager

. 1,5 million de terminaux téléphoniques vendus par jour. L’équipementier détient 40% de part de marchéLE tout nouveau directeur régional de Nokia Afrique du Nord, dont le siège est à Casablanca, est déterminé à tordre le cou à la rumeur sur la transformation de la filiale du groupe au Maroc en un bureau de liaison (cf. www.leconomiste.com). C’est le défi que s’est assigné le top management de Nokia Maroc, à leur tête Harri Leinonen, lors d’un point de presse à Casablanca. «Pour garder notre position de leader mondial de l’industrie de la mobilité, Nokia ne peut se permettre de fermer la plus petite de ses filiales de la manière dont l’information a été rapportée par la presse», souligne Leinonen. Pour que la rumeur ne prenne pas la place de la bonne source d’information, lui et son team ont promis des rendez-vous réguliers avec les leaders d’opinion. Qui a dit que la nature a horreur du vide? Qu’à cela ne tienne. Le groupe finlandais repose sur des arguments «sonnants et trébuchants». Il revendique une part de marché de 40% et une performance» de ventes journalières qui atteint 1,5 million de terminaux téléphoniques. Ce qui fait dire au directeur de la filiale nord-africaine que «Nokia contribue à l’évolution et à la croissance des marchés convergents d’Internet et des communications». Nokia, comme la concurrence, proposent une vaste gamme d’appareils mobiles offrant des solutions pour la musique, la vidéo, la télévision, la photographie, les jeux et la mobilité professionnelle. Mais le finlandais dit baser son offre sur une étude de marché dans 116 pays à travers le monde. D’ailleurs, les quatre nouveaux appareils qu’il vient de mettre sur le marché, parallèlement à l’introduction d’Ovi, sa nouvelle offre de services Internet, sont optimisés pour le divertissement, la musique et les jeux. Pour son concepteur, le modèle dédié à la musique, N5310 XpressMusic, est un compact à l’ordinateur multimédia mobile complet. Il se rajoute à son offre d’appareils pour le divertissement aux consommateurs. Le N81, d’une mémoire de 8 Go, est un connecteur pour écouteurs de 3,5 mm et la connectivité 3G et Wlan. Ce modèle est configuré pour rechercher, acheter, gérer et jouer de la musique sur Nokia Music Store et des jeux testés et achetés sur la plateforme N-Gage. Un flop pour certains.


Côté accessoires

LE rôle de plus en plus important des téléphones mobiles dans la consommation de musique serait à l’origine du partenariat entre Nokia et des fabricants de matériel audio tels que Altec Lansing, JBL et Philips. Ce partenariat a permis de mettre au point une gamme d’accessoires de musique adaptés aux combinés XpressMusic de la marque finlandaise, en termes de conception et de fonctionnalités. Une série d’accessoires (écouteurs, stations d’accueil, haut-parleurs), frappés du branding «For Nokia XpressMusic Phones».B. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc