×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Affaires

    Immobilier Luximmo, un nouvel opérateur du haut de gamme

    Par L'Economiste | Edition N°:2835 Le 06/08/2008 | Partager

    . Premier projet de 15 villas à Benslimane. Suivront Ouarzazate, Ifrane et Nador«Quand je suis arrivé au Maroc il y a un an, mon réflexe a tout de suite été d’étudier le marché marocain, pour voir dans quel créneau nous allions nous situer», raconte Guy Metzger, PDG de Luximmo International, une société de promotion immobilière qui a été créée au Maroc il y a tout juste un an. «Nous avons d’abord visité Marrakech. Et nous sommes arrivés à la conclusion que la réputation de cette ville est surfaite car elle est devenue trop impersonnelle». Les initiateurs de Luximmo ont alors choisi de s’installer à Casablanca, car c’est une ville à partir de laquelle ils peuvent prospecter l’ensemble du territoire national. C’est dans le haut de gamme que le nouvel opérateur immobilier a décidé d’investir. Luximmo International emploie à plein temps 50 personnes, dont des architectes et des décorateurs. Elle intervient dans trois métiers: la construction proprement dite, la promotion et la décoration. «Benslimane est le premier projet que nous sommes en train de développer. Le prix de vente sera fixé à 15 millions de DH, sachant que cela peut monter jusqu’à 25 millions de DH». Premier coup de pioche de la première maison pilote: fin août. «Dans ce projet, nous privilégierons l’espace. Chaque maison sera construite sur un hectare de terrain, très vallonné, avec des perspectives... Chaque fois que les occupants regarderont à l’extérieur, ils auront l’impression de regarder un tableau naturel».Luximmo est en train d’accomplir les démarches nécessaires pour l’acquisition d’un terrain de sept hectares dans la région d’Ifrane. Ce projet consiste en la construction de chalets comme il en existe au Canada, dans les Alpes en France, d’une superficie de 250 m2, construits entièrement en bois, toujours avec un aspect contemporain». Coût de commercialisation: 5 millions de DH environ. Les architectes de Luximmo aiment surprendre. «Au niveau de l’extérieur, nous garderons l’aspect rustique. Et quand vous rentrez à l’intérieur, vous aurez une explosion de matériaux et de couleurs».Le nouvel opérateur immobilier compte également s’installer à Ouarzazate, plus précisément, à Skoura. «Nous sommes sur le point d’acheter un terrain d’un hectare pour construire quatre à sept kasbahs en pisé. L’aspect extérieur sera en harmonie avec le style architectural d’Ouarzazate. Et l’intérieur comportera, comme à l’accoutumée, une touche contemporaine». Les kasbahs, d’une superficie de 260 m2, seront proposées à 5 millions de DH environ.Une règle d’or prévaut chez Luximmo: elle se passe de toute sous-traitance. «Nous, notre grande force, c’est que nous ne sous-traitons pas. Pour chaque corps de métier, nous avons des entités différentes», explique Metzger. Et comme l’économie de l’énergie est plus que jamais d’actualité, pour chauffer la maison, l’eau courante et l’eau de piscine, Luximmo International envisage de recourir à la géothermie. C’est un système basé sur l’installation de capteurs à l’intérieur de tuyaux en cuivre pour capter l’énergie géothermique à 80 mètres sous terre. L’énergie ainsi récupérée sera canalisée dans un accumulateur qui, lui, fonctionnera électriquement. C’est une technique développée initialement dans le domaine industriel et que Luximmo va introduire dans ses constructions. H. E.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc