×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    International

    Fraude fiscale
    Nouvelle affaire en Allemagne

    Par L'Economiste | Edition N°:2834 Le 05/08/2008 | Partager

    . 9 millions d’euros en échange des documents bancaires dérobésUn rebondissement spec-taculaire devant un tribunal allemand vient de mettre en lumière une nouvelle affaire de fraude fiscale impliquant des contribuables ayant dissimulé des fonds au Liechtenstein, a rapporté la semaine dernière le quotidien Frankfurter Rundschau. Un tribunal de Rostock (nord), chargé depuis avril de juger quatre personnes accusées d’avoir fait chanter la Liechtensteinischen Landesbank (LLB) en menaçant de révéler les noms de clients de 2.300 comptes, s’est vu remettre vendredi des documents concernant 1.850 comptes par un des accusés. «Des montants de plusieurs millions figurent sur ces comptes», a affirmé au journal Leonore Gottschalck-Solger, l’avocate de cet accusé, qui a remis au tribunal un sac en papier contenant une pile de photocopies de documents bancaires, probablement dans l’espoir d’obtenir une peine allégée pour son client. Les quatre inculpés, dont les identités n’ont pas été communiquées, sont accusés d’avoir obtenu neuf millions d’euros de la banque LLB en échange des documents bancaires qui auraient été dérobés. Le tribunal de Rostock a indiqué qu’il étudierait les documents avant de les transmettre au fisc allemand qui mènera alors ses propres investigations. Une première enquête, visant les clients de la banque LGT au Liechtenstein, avait démarré en février en Allemagne après que les services secrets allemands eurent acheté à un informateur des données bancaires confidentielles. Jusqu’à présent, 110 millions d’euros ont été versés au fisc allemand par des personnes ayant avoué avoir fraudé, selon les autorités. Quelque 350 enquêtes sont en cours, à quoi s’ajoutent 420 suspects en attente d’interrogatoire, tandis que 200 perquisitions ont déjà été menées. Un tribunal allemand a récemment condamné à 2 ans de prison avec sursis un premier contribuable dans cette affaire qui s’est étendue à plusieurs autres pays d’Europe, au Canada, et aux Etats-Unis. La principauté du Liechtenstein, à la frontière de l’Allemagne, de l’Autriche et de la Suisse, est considérée comme un paradis fiscal à l’instar d’Andorre et de Monaco par l’OCDE.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc