×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Fès: Le Centre de transfusion sanguine en campagne

Par L'Economiste | Edition N°:1674 Le 31/12/2003 | Partager

. L'établissement compte 12.000 donneurs de sang par anL'équipe du Centre régional de transfusion sanguine de l'hôpital Ghessani s'est déplacée, récemment, à l'école des Hautes études commerciales. “C'est dans le cadre d'une opération de dons de sang qui se fait très souvent dans divers endroits comme les usines, administrations…”, indiquent les responsables du centre. C'est pour combler le grand besoin des services nécessiteux de sang à Fès. Le Centre envoie ses équipes même aux communes rurales avoisinantes en quête de donneurs de sang. Cependant, malgré ces efforts, les donneurs ne dépassent pas 12.000 par an. “Un chiffre qui reste très dérisoire par rapport aux besoins de la population et aux demandes des 14 cliniques que sert le Centre”, explique Mounir Aït-Benhammou, directeur du centre. Lors du déplacement à l'école HEC, plusieurs étudiants se sont portés volontaires pour adhérer à l'opération. C'était la grande fête à l'école. Directeur, staff administratif, profs et lauréats, tout le monde se bousculait pour y participer. Au total, 50 personnes ont fait don de leur sang. Inscription, consultation, prise de la tension artérielle, prélèvement, repos et collation… l'opération ne dure pas plus d'une dizaine de minutes. Respectant les précautions d'hygiène, l'équipe a installé son matériel au sein même de l'école. “A travers cet acte, on voudrait féliciter le recordman marocain Haj Khadir Kadsami qui, à l'âge de 65 ans, est déjà à 177 donations et veut atteindre 180”, indique Azzeddine Khamlichi, directeur de l'école. Pour sa part, affirme Aït-Benhammou, cette action n'engage pas trop de risques, du moins pour les personnes en bonne santé. Le volume du sang prélevé se restitue dans les 12 heures qui suivent l'opération, l'hémoglobine se régénère en 21 jours et le fer en 2 à 3 mois. “Les conséquences physiologiques se remettent systématiquement”, explique Aït-Benhammou. Reste à signaler que les donneurs bénéficient de l'action des analyses sanguines. “Tout donneur est censé éviter des efforts violents pendant le jour qui suit la donation”, note Aït-Benhammou.De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc