×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

Etats-Unis: Hasse de 4,2% du PIB au troisième trimestre

Par L'Economiste | Edition N°:202 Le 02/11/1995 | Partager

Les économistes américains ont accueilli avec surprise le taux de croissance du PIB pour le troisième trimestre 1995.
Après une hausse de 1,3% au deuxième trimestre, il a bondi de 4,2% le trimestre suivant, selon une première estimation annoncée par le Département du Commerce. Ce taux, qui est exprimé en rythme annuel, est de 1,6 point supérieur aux prévisions des économistes qui tablaient sur une progression de 2,6%.
Ce redressement de l'économie américaine est perçu beaucoup plus comme "un accident de parcours que comme un retournement", commente Le Monde. La consommation, qui génère les deux tiers de la croissance aux Etats-Unis, a enregistré une augmentation de 2,9% contre 3,4% au second trimestre. Dans le cas des biens durables, en particulier l'automobile, la demande a progressé trois fois plus vite que sur la période avril-mai 1995.

L'accélération inattendue de la croissance s'explique plutôt par le boom du marché immobilier (+10,9%) et une forte reconstitution de stocks. Après les avoirs réduits au printemps dernier, les entreprises ont en effet décidé de les reconstituer en été, ce qui a gonflé leur valeur de 36,8 milliards de Dollars (1$US=8,52DH). Selon la presse française, les stocks états-uniens sont actuellement à un niveau plafond. "Leur probable stagnation, voire leur diminution, devrait peser sur la croissance à venir", estime Le Monde. La forte progression des exportations relevée au troisième trimestre (+10,6%) est toutefois présentée comme un facteur stable de la croissance américaine.
Craignant un essoufflement de la croissance, les analystes et économistes prévoient un ralentissement au quatrième trimestre: le PIB devrait croître entre 2 et 3%.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc