×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

En bref

Par L'Economiste | Edition N°:202 Le 02/11/1995 | Partager

Allemagne: Les Länder dépensent plus qu'ils ne gagnent
L'Allemagne continue de vivre au-dessus de ses moyens, selon le dernier rapport mensuel de la Bundesbank. Ce constat est surtout vrai pour les nouveaux Länder de l'Est, où 75% du PIB sont toujours affectés aux dépenses de consommation.
De 1990 à 1994, les salaires dans l'Allemagne réunifiée se sont accrus deux fois plus vite que la productivité, ce qui a non seulement entraîné une augmentation du chômage mais déclenché aussi une spirale inflationniste.
En 1990, les salaires atteignaient à l'Est 2/5 de la moyenne nationale et la productivité était évaluée à 1/3. A fin juin 1995, les salaires dépassaient 3/4 alors que la productivité n'approchait que la moitié de celle réalisée à l'Ouest.

Automobile: La France, l'Allemagne et l'Italie normalisent l'audit qualité
Les industries automobiles française et italienne ont conclu le 18 octobre dernier un accord de reconnaissance mutuelle des résultats d'audit qualité de leurs fournisseurs. Les signataires de cet accord sont PSA Peugeot Citroën, Renault, Fiat et les équipementiers français et italiens.
Un accord du même genre avait été signé en 1994 entre les constructeurs automobiles et équipementiers allemands et français. Dorénavant, "un seul audit système qualité couvrira les exigences des constructeurs français, allemands et italiens, ce qui permettra à la quasi-totalité de leurs fournisseurs de bénéficier d'un allégement des coûts d'audit, en évitant des évaluations multiples " indique Les Echos.

L'OCDE va accueillir son 26ème membre
La République tchèque devrait adhérer à l'Organisation de la Coopération et de Développement Economiques (OCDE) avant la fin de l'année, portant à 26 le nombre total de ses membres. Elle sera ainsi le premier pays de l'ex-bloc communiste à être admis à cette instance. Pour favoriser son adhésion, la République tchèque a dû se conformer aux réglementations de l'Organisation sur les investissements étrangers et les mouvements de capitaux.

Washington veut la réduction du budget de la FAO
Les Etats-Unis ont demandé que la FAO, l'organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, révise en baisse son projet de budget 1996-1997, "en évaluant avec réalisme les contributions des Etats-membres", rapporte le Figaro. Celui-ci est fixé à 697,8 millions de Dollars (1$US=8,52DH).
Le sous-secrétaire américain à l'Agriculture Richard Rominger a rappelé lors de la 28ème session de la Conférence de la FAO (Rome) les difficultés budgétaires de son pays et rappelé que ce dernier finance 25% du budget de l'Organisation. Les Etats-Unis "luttent déjà pour faire correspondre leur propre budget à leurs ressources", a-t-il dit.

Changes: Hausse de 50% du volume quotidien en 3 ans
Le volume des transactions sur le marché des changes des 26 principaux instituts d'émission du monde a augmenté de moitié en trois ans (1992-1994) pour atteindre 1.250 milliards de Dollars par jour, selon un bilan préliminaire de la Banque des Règlements Internationaux (BRI). Ce montant, hors produits dérivés, est net puisque défalqué des doubles comptages imputables aux opérations entre banques.
A comparer avec le montant global des biens et services échangés en 1994 dans les pays du FMI: 4.345 milliards. En 1975, lors de la généralisation des changes flottants, rappelle La Tribune, les soldes commerciaux étaient équivalents aux transactions sur devises et n'atteignaient que 50 milliards de Dollars.

Ryad a accordé 70 milliards de Dollars d'aide depuis 20 ans
L'Arabie Saoudite a accordé 70,6 milliards de Dollars (1$US=8,52DH) d'aide à 72 pays durant les 20 dernières années. Selon le ministre saoudien de la défense, ce montant représente près de deux ans d'exportations de pétrole. Le quotidien français Les Echos indique que cette information a été donnée par le ministre lors du cinquantenaire de l'ONU.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc