×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Energie solaire
Le marché des chauffe-eau s’essaie au leasing

Par L'Economiste | Edition N°:1926 Le 28/12/2004 | Partager

. Après les particuliers, il cible les hôpitaux et l’hôtellerie. Objectif: progresser de 40.000 m2 par an. Mise en place d’un fonds concessionnel de 2 millions de dollarsPour booster le marché des chauffe-eau solaires (CES), une formule de financement en leasing est actuellement en gestation. Elle devrait être lancée dans le cadre du programme de développement des chauffe-eau solaires (PROMASOL) en 2005. Cette formule s’adresse en priorité aux secteurs de la santé (les hôpitaux en l’occurrence) et de l’industrie ainsi qu’à l’hôtellerie. Auprès des particuliers, les ventes ont nettement progressé, suite notamment à la dernière campagne de communication grand public. Le marché devrait clôturer l’année 2004 avec une capacité installée de 25.000 m2. Désormais, l’ambition du Promasol est de progresser à un rythme annuel de 40.000 m2 et atteindre 60.000 m2 à l’horizon 2010.Pour élargir la cible, les promoteurs du programme ont donc identifié un besoin de financement en leasing. D’où le déblocage d’un fonds concessionnel de départ de 2 millions de dollars qui sera confié à des banques. Celles-ci seront sélectionnées dans les prochaines semaines sur la base d’un cahier des charges préétabli. «En fait, ce fonds est destiné à créer l’effet étincelle en facilitant le refinancement des sociétés de leasing», explique Mohamed Berdaï, directeur général du Centre de développement des énergies renouvelables (CDER). A préciser que les banques retenues devront concourir en débloquant 10 à 15% des ressources nécessaires. Si le marché se développe comme l’anticipent les initiateurs du projet, la quote-part des banques devrait à moyen terme prendre le dessus pour représenter 80% des sources de refinancement.Mais cette formule de financement ne peut fonctionner que si les approches technique et financière sont cohérentes. «ll faudra donc au préalable régler le problème relatif à l’agrément des installateurs et à la certification des équipements ainsi qu’au suivi à distance des performances des installations, avant l’octroi du financement», indique le directeur du CDER. Aussi, pour s’assurer de l’évaluation et du suivi technique, le Promasol doit-il contracter des partenariats avec les constructeurs et distributeurs pour consolider l’approche qualité développée par le programme.Quant à la question du taux d’intérêt, elle sera discutée avec les sociétés de financement. A priori, la rémunération du fonds concessionnel placé auprès des banques permettrait de négocier un taux de sortie plus bas puisque le projet n’a pas d’ambition lucrative.


Les autres formules de financement

- L’Assurance partenariat commercial (APC) concerne les fournisseurs et les distributeurs. Elle consiste en un partenariat entre producteurs ou importateurs d’une part et les entreprises de distribution ou d’installation d’autre part.- L’APC assure le remboursement d’un plafond de 80% des dépenses prévues par les conventions de partenariat comme la formation en marketing, la communication et l’agrément des installateurs. Pour l’heure, 2 contrats seront signés incessamment.- L’appui à l’investissement industriel est destiné aux fabricants des CES. Il s’agit d’une incitation à l’investissement pour développer une filière industrielle locale. Ce mécanisme assure le remboursement de 20% maximum de l’achat des équipements et de 80% des dépenses de modernisation du processus de fabrication. L’appel à candidature est en cours de lancement.- Le crédit à la consommation fonctionne à travers deux conventions de partenariat conclues avec Eqdom et Wafasalaf. Il peut s’étaler sur une durée allant de 6 à 48 mois. Ce mode de financement convient aussi bien aux particuliers qu’au secteur collectif.M. K.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc