×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprise Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:121 Le 17/03/1994 | Partager

    Akzo Nobel table sur une hausse de ses profits

    Le chimiste néerlandais Akzo, propulsé au neuvième rang mondial après le rachat de son concurrent suédois Nobel, table cette année sur une hausse de ses bénéfices. La reprise aux Etats-Unis, la croissance des pays de l'Asie du Sud-Est ainsi que la fin attendue de la récession en Europe pourraient stimuler l'activité du groupe, estiment ses responsables. En 1993, Akzo avait clos son exercice avec un bénéfice net de 1,7 milliard de Francs, en retrait de 15% sur 1992. Mise à part la branche pharmaceutique qui a vu son résultat opérationnel progresser de 10%, tous les autres secteurs d'activité du chimiste ont régressé.

    Microsoft condamné pour plagiat

    Microsoft, le leader mondial du logiciel pour micro-ordinateurs, a été condamné par un tribunal américain à verser une somme de 120 millions de Dollars à la société californienne Stac Electronics pour plagiat, rapporte le quotidien français Les Echos. Microsoft est accusé d'avoir copié l'un des programmes informatiques r de la firme plaignante et de l'avoir inséré dans la dernière; version de son logiciel d'exploitation MS-DOS.

    Ecrisson et Ascom pour une joint-venture

    Le groupe suédois de télécommunications Ericsson et son homologue suisse Ascom ont déclaré vouloir créer une société commune concernant les équipements fixes et mobiles destinés aux réseaux de radiotéléphone. Ascom, qui a essuyé des ..pertes importantes" (son président refuse d'en divulguer l'ampleur) table sur un retour à l'équilibre cette an née et aux profits l'année sui vante.

    Saab automobile: Retour aux bénéfices en 1994

    Saab, filiale à 50-50 de l'américain General Motors et du holding suédois AB Investor, a perdu 1,37 milliard de Couronnes suédoises après éléments financiers en 1993. Son chiffre d'affaires a en revanche progressé de 9,7 No à16,1 milliards. Le résultat a été amputé d'une somme de 290 millions de Couronnes correspondant aux frais de lancement de la nouvelle Saab 900, précisent les dirigeants de l'entreprise. Pour l'exercice en cours, le constructeur suédois prévoit un retour aux bénéfices. Il a revu à la hausse ses prévisions de ventes, qui passent de83.000 voitures à 87.500. En 1993, le groupe avait écoulé 73.600 véhicules.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc