×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie Internationale

En bref

Par L'Economiste | Edition N°:67 Le 18/02/1993 | Partager

la Russie adopte un plan de réforme

Les priorités inscrites dans le plan de réforme pour 1993, que le gouvernement russe vient d'adopter, Jeudi 11 Février, sont la lutte contre l'inflation et la stabilisation macro-économique. Selon le premier ministre, M. Tchernomyrdine, ces mesures se traduiront par une politique de crédit "assez ferme" Les autres priorités sont l'approvisionnement de l'économie en énergie et en combustibles, de la population en produits alimentaires et la reconversion de l'industrie militaire.

L'Iran: Taxe de 20% sur les importations dès Mars 1993

Le gouvernement iranien va imposer à partir du 21 Mars prochain une taxe de 20% sur toutes les importations. Cette taxe, qui viendra s'ajouter aux traditionnels droits de douane, a pour objectif de "soutenir la production locale", selon le président. La libéralisation des importations après la guère contre l'Irak avait entravé le développement normal des entreprises iraniennes, devenues incapables de concurrencer en coût comme en qualité les produits à bas prix.

Moscou bannit les transactions en Dollars

La banque centrale russe a placé sous surveillance tous les magasins qui opèrent exclusivement en Dollars.

Pour obtenir la prolongation de leur licence d'exploitation commerciale, ces magasins, appartenant pour la plupart à des sociétés mixtes ou étrangères, devront remettre à la banque centrale un relevé complet de leurs achats en devises et en Roubles jusqu'à Janvier 1993. Ces établissements sont également contraints d'accepter les paiements en Roubles.

La CEE octroie des aides pour la sécheresse

Au titre de la convention de Lomé, la Commission européenne va débloquer 30,3 millions d'Ecus sous formes d'aides non remboursables au Niger, à la Jamaïque, à Sao Tomé et Principe et au CILSS (Comité Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse au Sahel). Le Niger va recevoir 16 millions d'Ecus pour un programme d'irrigation. Le CILSS, regroupant neuf pays africains, obtiendra près de 10 millions.

La Jamaïque se verra octroyer 3 millions d'Ecus pour développer ses échanges commerciaux avec l'Europe.

La Communauté européenne ajourne la mise en place de l'UEM

Les ministres des Finances des Douze, réunis Lundi 15 Février à Bruxelles, ont décidé de reporter la mise en place de l'Union Economique et Monétaire (UEM) à fin 1996 au lieu de fin 1995. L'assouplissement du calendrier des programmes de convergence des douze pays de la Communauté s'imposait puisque, comme le montre un rapport du comité monétaire de la CEE, la majorité des Etats membres accusent un retard.

Le traité de Maastricht avait en effet fixé des critères de convergence précis en matière de taux d'intérêt, d'inflation, de déficit budgétaire et d'endettement. Ceux-ci sont loin d'être remplis.

La France accorde 6 milliards de Francs à l'Algérie

La France va accorder 5 milliards de Francs de crédits commerciaux à l'Algérie en 1993, selon le ministre français de l'Economie et des Finances, M. Michel Sapin. En sus d'un protocole sur le partenariat de 100 millions de Francs, le ministre algérien du Trésor et M. Sapin ont signé un protocole financier de 1 milliard de Francs. Ce dernier "témoigne de la volonté de La France d'accompagner l'Algérie pour faire face à ses échéances, sans
rééchelonnement de sa dette extérieure", a déclaré le ministre français. Et d'ajouter "la France est prête à accompagner l'Algérie dans son dialogue avec les organisations internationales pour qu'il voit tenu compte de ses spécificités".

Italie: Aggravation du déficit budgétaire en 1992

Le déficit budgétaire italien s'est établi à 163,1 milliards de Lires en 1992, soit une progression de 7,1% par rapport à 1991, a indiqué le Ministère du Trésor. Ce creusement est attribuable essentiellement au retard pris au niveau du programme de privatisation. Celui-ci devait générer en 1992 quelque7.000 milliards de Lires.

USA: Coupe dans le budget de fonctionnement de l'administration

Le président Bill Clinton a annoncé, Mercredi 10 Février, une réduction de 12% (soit 9 milliards de Dollars) sur quatre ans des frais de fonctionnement de l'administration fédérale. Il a également indiqué qu'une opération de suppression d'emplois (100.000 dans la fonction publique, dont 10% devront toucher les échelles supérieures) sera entreprise dès
1993.Elle devra s'étaler sur les quatre années à venir.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc