×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Emploi et Carrière
Sommet de Copenhague
Le mouvement syndical monte au créneau

Par L'Economiste | Edition N°:3164 Le 07/12/2009 | Partager

A la veille de la Conférence des Nations Unies sur le climat, qui commence ce lundi 7 jusqu’au 18 décembre à Copenhague, la Confédération syndicale internationale (CSI) a lancé un appel aux gouvernements afin qu’ils adoptent des mesures urgentes et nécessaires pour que, « dès demain, notre avenir soit à faibles émissions de carbone». Dans sa déclaration, « Les syndicats et le changement climatique - Équité, justice et solidarité dans la lutte contre le changement climatique », l’ objectif de la Confédération syndicale internationale est de faire pression sur les décideurs pour qu’ils s’engagent dans la bonne direction. Le texte décrit par le menu la position du mouvement syndical international. Il souligne le besoin de réduire au plus vite les émissions des pays développés, de financer les mesures d’adaptation des pays en développement, de créer des emplois verts et décents et de mettre en place des politiques de «transition juste», au moyen d’investissements dans des technologies à faible intensité de carbone pour diminuer l’empreinte écologique des industries existantes. «La solidarité est incontestablement une étape essentielle du chemin vers la réussite de ce Sommet de la plus haute importance », a déclaré Guy Ryder, secrétaire général de la CSI. La planète ne peut simplement pas attendre plus longtemps. Des décisions doivent être prises à Copenhague et les actions doivent débuter immédiatement, sinon les coûts, tant humains qu’environnementaux ou économiques seront énormes. » Des centaines de militants syndicaux seront présents à Copenhague pour la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique et maintiendront la pression sur les dirigeants des pays du monde pour qu’ils s’engagent à veiller à ce que la transition vers des économies moins émettrices en carbone et plus adaptées au changement climatique s’accompagne de justice sociale. A l’instar des sommes colossales qui ont été affectées au sauvetage des principales institutions financières de la faillite, « les gouvernements du monde ne devraient pas hésiter à consacrer des fonds pour sauver la planète, ajoute Guy Ryder. Les syndicats se sont engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique et il importe que les gouvernements reconnaissent le rôle des organisations syndicales dans les décisions de la Convention des Nations Unies sur le climat et dans les efforts mondiaux conjoints pour éviter de futurs changements climatiques catastrophiques.Synthèse de L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    co[email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc