×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Marchés Financiers

De grosses pluies pour jeudi

Par L'Economiste | Edition N°:625 Le 27/10/1999 | Partager


· La Météorologie Nationale s'attend à de fortes précipitations au courant de la semaine
· L'origine des intempéries provient d'une dépression au-dessus de l'Atlantique


La pluie, qui a manqué à l'appel depuis le mois de septembre, semble donner un coup d'accélérateur pour rattraper son retard. Les multiples inondations et les égouts bloqués peuvent en témoigner, le débit d'eau induit par la chute des pluies était fort, trop pour une infrastructure largement dépassée.

L'Oriental peu concerné


Mais si les citadins ont pu en avoir quelques frayeurs, la pluie est en revanche bénéfique pour les agriculteurs qui l'attendaient depuis longtemps pour commencer le travail du sol. Ils en attendent même beaucoup plus pour éloigner au maximum le spectre de la sécheresse.
Et de fait, les services de la Météorologie Nationale prévoient toujours un prolongement des turbulences climatiques bienveillantes qui touchent le Maroc au moins jusqu'à la journée du vendredi. Le gros des précipitations reste même devant nous, puisqu' il est attendu dans la journée de jeudi. "C'est à cette date que la perturbation atmosphérique atteindra son maximum", estime M. Abdesslam Chaachoo, chef de la Division Communication et Commercialisation de la Direction de la Météorologie Nationale. Des nuages denses devraient occasionner, si Dieu le veut, des pluies, souvent sous forme d'averses orageuses.
Selon M. Chaachoo, la situation pluviométrique actuelle est provoquée par la grande dépression atmosphérique qui couvre l'Atlantique-nord. De celle-ci s'est détachée une petite dépression qui entame un mouvement de va et vient au-dessus du Maroc. Tantôt elle couvre le pays à partir de l'Ouest et c'est la pluie, tantôt elle se retire et c'est l'accalmie. Sa provenance à partir de l'Est explique que l'Oriental reste peu concerné par ces précipitations. Le jeudi, cette petite dépression couvrira donc au maximum le Maroc, ce qui donnera lieu probablement au plus gros des averses depuis le début de la pluviométrie.
Le thermomètre, qui devrait accuser une baisse aujourd'hui et demain, reprendra des couleurs à partir de jeudi. Mais le temps ne s'améliorera, estime la prévision à moyenne échéance établie par la Direction de la Météorologie, qu'à partir de vendredi et samedi.

Petit break


Des petites ondées viendront cependant mouiller le quart Nord-Ouest du pays. Mais le soleil restera prédominant sur le reste du pays.
Ce petit break devrait sans doute permettre à la terre de mieux absorber les apports hydriques, ce qui facilitera le travail des agriculteurs et asséchera la boue qui se sera formée et qui bloquera l'accès des champs.
Une chose est sûre en tout cas, la campagne actuelle s'annonce moins ardue que la précédente, où la pluie n'était pratiquement pas apparue avant le mois de décembre.

Ghassan KHABER

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc