×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Dattes: La FAO sonne l’alarme

Par L'Economiste | Edition N°:1811 Le 14/07/2004 | Partager

. Insuffisance de la recherche, parasites et maladies, problèmes de commercialisation…La production mondiale de dattes est menacée par les parasites et les maladies, a mis en garde la FAO mardi en déplorant l’insuffisance de la recherche dans ce domaine. “La production de palmier-dattier est confrontée à de graves difficultés: faibles rendements liés à l’insuffisance de la recherche, propagation de parasites et problèmes de commercialisation”, note l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans un communiqué.Elle indique qu’elle vient de lancer un “réseau mondial” d’échanges sur le palmier-dattier afin de “promouvoir la recherche et les échanges d’informations sur la production, les ressources et les bénéfices sociaux et écologiques de cet arbre des régions chaudes”.Au cours de la dernière décennie, la productivité des palmiers-dattiers a décliné dans les zones de cultures traditionnelles. Ce sont 30% de la production qui peuvent être perdus sous l’effet des maladies et des parasites, estime l’Organisation.En 2002, la région du Golfe produisait environ 65% de la production mondiale de dattes, et l’Afrique, quelque 35%. Cette année-là, la production mondiale de dattes s’est élevée à environ 5,4 millions de tonnes, selon la FAO.“Les parasites et les maladies se répandent de plus en plus avec l’accroissement du commerce et des voyages dans un système de mondialisation”, a déclaré un expert de la FAO, Peter Kenmore.Au Moyen-Orient, le charançon rouge des palmiers est récemment devenu l’un des plus importants ennemis alors que la maladie dite du “bayoud” reste une menace répandue en Afrique du Nord, souligne la FAO.Parmi les pays participant au “réseau mondial sur le palmier-dattier” figurent: le Maroc, l’Algérie, le Bahreïn, le Chili, l’Egypte, l’Inde, l’Iran, la Jordanie, la Namibie, le Sultanat d’Oman, le Qatar, l’Arabie saoudite, la Tunisie et les Emirats arabes unis. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc