×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Courriers des lecteurs
La drogue, encore et encore…

Par L'Economiste | Edition N°:1609 Le 25/09/2003 | Partager

. Mansuétude, s'il vous plaîtIl était une fois un petit gamin issu d'une famille pauvre et nombreuse. Devenu grand, ce gamin, désespéré parce que vivant à la campagne sans pouvoir aller loin dans ses études (faute de moyens), il essaya de se trouver un boulot. Rien. Au fil de sa vie, il ne constate que la misère envahissante. Le jeune se lança alors dans le “deal”. Sa famille commença à vivre décemment (excusez le mot décent). Et ce n'est pas pour autant que sa famille était d'accord. Bref, un beau jour il se fait pincer avec quelques centaines de grammes de shit. Il était naïf parce que “Amazigh” je crois. Alors pour lui et sa pauvre famille, la descente aux enfers commence... les avocats qui pompent par dizaines de milliers de dirhams “grâce” à la menace d'une très longue détention. A cela s'ajoute la plainte de la Régie des tabacs (produit hautement cancérigène).S'il vous plaît, Messieurs les juges. De la compréhension naît l'efficacité.. SacrificeM. Erremmach n'est qu'un homme parmi plusieurs; peut-être l'a-t-on sacrifié pour camoufler les autres? Ce n'est pas normal qu'il y ait autant de trafic sans que plusieurs personnes même très haut placées ne soient au courant ou ne servent de couverture. Ceci existe dans les plus grandes villes du Royaume. Qu'est-ce que certains ne feraient pas pour l'argent?Hanane de Casa Le Nord, le sommet de l'icebergConnaissant bien Beni-Mellal, cette ville est un bon exemple parmi d'autres villes et régions du Maroc laissées à la merci de certains groupes d'influence issus d'un processus d'enrichissement voulu et facilité par l'ancien régime. Parce qu'il a fallu créer une classe sociale riche mais en majorité ignorante, les gouvernements qui se sont succédé depuis l'indépendance ont tous travaillé pour que dans chaque région, il y ait une cellule formant les soi-disant “notables du bled”. Ces derniers constituaient des réseaux oeuvrant dans plusieurs domaines allant de la contrebande et du trafic de la drogue jusqu'à l'obtention d'énormes prêts bancaires avec de faux documents!! C'est pour ça d'ailleurs que des institutions financières entières ont connu des “scandales” dont les enquêtes tardent à mettre la lumière sur les véritables chiffres et divulguer au moins les noms des personnes impliquées, caissier ou PDG. Nous tous Marocains au passé propre, autrement dit “Oulad Lehlal”, devrions saluer la volonté et les actions du roi en l'aidant à débarrasser le pays de la vermine. Il est le seul garant d'un Maroc meilleur parce que les politiciens, après tout, ne sont qu'une race de vautours au service de ceux qui les laissent finir les cadavres de leurs victimes.Driss - Toronto


Les trous noirs

Certes, l'affaire des trafiquants de drogue dernièrement mise en évidence à Tétouan a dévoilé les grosses failles d'un comportement administratif pernicieux, et loin d'être transparent, qui a toujours agi de façon sournoise et cachée, contrairement au slogan “La transparence” dans l'administration... Certes, des petits fonctionnaires ont payé les pots cassés, mais c'étaient surtout des boucs émissaires sacrifiés pour “la bonne cause”, mais l'hypocrisie sentait à mille lieues à la ronde, et croyez-moi, Tétouan n'est qu'un infime jalon de ce qui se passe réellement un peu partout dans notre cher et pauvre bled; tant qu'il y aura des hommes sans scrupules et sans vergogne, des hommes trop cupides et trop méchants… nous vivrons mal et nous verrons d'autres scandales... J'ai assisté personnellement à une affaire où l'innocent a été écroué et où le coupable a été relâché, et le plus terrifiant dans tout cela, j'ai vu des hommes de loi et d'autorité, sans compter des inconnus avec des 4x4 et des GSM se mettre tous d'accord pour écrouer un pauvre type sans défense ni personne pour le secourir, car il fallait sauver cette bande de salopards.Nous, les fils du peuple, vivons quotidiennement des drames et des évènements où l'injustice bat son plein, et ne trouvons en fin de compte personne pour nous défendre des menaces ou intimidations. Trop d'affaires sales ont été découvertes ces dernières années dans notre “bliyeda”, celles de la CNSS, du Crédit Agricole, du CIH, l'affaire Najat… mais un silence total et “lugubre” finit par s'installer avec le temps, et ces affaires sont enterrées sans que l'opinion publique sache ce qui se passe au juste...UN PEU PLUS DE TRANSPARENCE, SVP MESSIEURS!!! L'énigme des trous noirs dans l'espace qui avalent les étoiles éteintes, des galaxies entières, et tout ce qui passe près d'eux me rappellent ces scandaleuses affaires qui finissent par être englouties par les trous noirs de notre administration...Moha “Magyk”

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc