×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Courrier des Lecteurs

CIMENT : Mars 92 : Bonne Année en perspective: Ventes en progression de 17% pendant le ramadan

Par L'Economiste | Edition N°:25 Le 16/04/1992 | Partager

A fin Mars 1992, les ventes de ciment ont atteint un niveau record. Par rapport au premier trimestre de 1991, qui avait connu la crise du Golfe et qui par conséquent avait en un effet négatif sur les activités consommatrices de ciment (notamment le bâtiment), les ventes ont augmenté de 17%.
Malgré la période de "sécheresse" relative qu'a connu le Maroc, l'évolution à la hausse du marché a été soutenue grâce à la "bonne santé du marché". Par ailleurs, alors qu'en période de ramadan les ventes baissent, cette année l'activité s'est maintenue. Sur les huit cimenteries, il est à noter la forte progression de la CADEM avec +32,7%. Viennent ensuite les cimenteries de Tétouan et d'Agadir avec respectivement +21,9%, et 21,5%. Les autres cimenteries évoluent aussi à la hausse avec +16,7% pour Asment , +11,4% pour Cior, +14% pour Cinouca, +12,5% pour la cimenterie de Tanger et +13,2% pour Asmar.

Au niveau des parts de marché les cimenteries Cior et Cinouca dominent toujours avec respectivement 23,3% et 22,3% du marché.
Le reste étant réparti entre Agadir (15%), CADEM (12,9%), Asment (10,5%) Asmar (9%) et Tanger et Tétouan avec 3,5% du marché chacune.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc