×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Cimenteries et matériaux de construction : Objectifs ambitieux pour Lafarge au Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:14 Le 30/01/1992 | Partager


DOUBLER la capacité de production de CINOUCA à Casablanca et de CADEM à Meknès, contrôler les Cementos Marroquies de Tétouan, installer une antenne de prospection à Rabat» tels sont les objectifs que Lafarge Coppée, leader mondial des matériaux de construction, s'est fixé pour ses activités au Maroc. Cette volonté a été réitérée par M. B.Collomb, Président-Directeur Général de Lafarge Coppée, lors de sa visite au Maroc. L'équipe Laffarge Coppée assure que «le secteur des travaux publics, infrastructures routières notamment, et du bâtiment renferme des potentialités très importantes».
En outre, le développement de la construction de type industriel permettra d'exploiter un créneau naissant au Maroc, le «béton prêt à l'emploi».
CINOUCA, CADEM et Cementos Marroquies, trois des huit cimenteries nationales, ont réalisé un chiffre d'affaires global de 1,46 milliard de DH pour plus de 2,2 millions de Tonnes de ciment vendus, couvrant ainsi 40% du marché local. Le taux de croissance annuel enregistré, pour ces cinq dernières années, est de 10%. M. F. Santos, directeur de la zone Afrique du Nord et de l'Ouest, parle même d'un «taux de croissance structurel» pour les usines au Maroc. Les trois usines réunies emploient environ 920 personnes.
Le groupe Lafarge Coppée, implanté au Maroc depuis plus de 60 ans, détient d'importants intérêts au sein de ces sociétés.

Depuis 1991, CINOUCA et CADEM ont fait l'objet de vastes programmes de développement, représentant des investissements de l'ordre de 1,2 milliard de DH et visant une production totale de plus de 3,3 millions de tonnes par an.
Pour ses activités de diversification, notamment le béton prêt à l'emploi, le groupe Lafarge Coppée a créé une structure locale de développement et a pris en Octobre dernier une participation de 45% dans le capital de Readymix Maroc (cf L'Economiste du 31 Octobre 91).
La société anonyme CINOUCA a été constituée en 1981, afin d'assurer la relève de l'usine désactivée Laffarge Maroc de Roches Noires. Laffarge Coppée y détient 29,2% du capital. Le reste est partagé entre la SNI, la BNDE, la CDG, la BID et la CIMR.
L'usine de CINOUCA, située à Bouskoura, produit 1,2 million de tonnes de ciment par an, correspondant à 23,2% du marché. Elle se place en première position avant la CIOR d'Oujda (privatisable). En Janvier 1991, la CINOUCA a lancé un programme visant l'installation d'une seconde ligne de production, lui permettant d'atteindre une capacité de production de 1,9 million de tonnes. Cette ligne deviendra opérationnelle à la fin de l'année, et pourra même être doublée ultérieurement. Laffarge veut ainsi se placer parmi les plus importantes et les plus modernes cimenteries d'Af-rique.

Lafarge Coppée détient 40% du capital de CADEM, société des ciments artificiels de Meknès, où la SNI est présente avec un taux de participation de 40%, et 20% répartis dans le public. Face à la croissance rapide de son marché, à la progression des ventes de 7,34%, l'installation d'une autre ligne de production est en cours depuis Juin 1991. Le lancement de cette nouvelle ligne est prévu pour 1993. On escompte une production annuelle de CADEM d'environ 1,2 million de tonnes. Actuellement, grâce à la transformation de sa ligne de cuisson, qui a nécessité l'arrêt de l'usine pendant deux mois, la production est de 747.000 tonnes de ciment. La CADEM couvre 13% du marché.
Si on compte les participations indirectes notamment Asland SA dans CMA, Lafarge contrôle la société Cementos Marroquies de Tétouan à hauteur de 51,3% du capital. Des actionnaires privés en détiennent le reste. Les ventes de l'usine se chiffrent à 214.000 tonnes, et sont en progression de 9,1% sur celles de 1990. Des investissements d'optimisation des installations et de diversification sont actuellement en cours.
Avec un taux d'accroissement de 50% de la capacité de production des usines et des investissements lourds, de plus de 1,2 milliard de DH, l'objectif visé est l'extension à long terme de la couverture de CINOUCA, CADEM et Cementos Marroquies. Les perspectives de grands travaux publics suscitent aussi la consolidation de ce type d'entreprises et éventuellement leur constitution en groupe.

Nadia EL ASRI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc