×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Bourse: Des cessions de blocs sur le marché central

Par L'Economiste | Edition N°:2276 Le 16/05/2006 | Partager

. Les participations stratégiques transitent normalement par le marché de blocs. Arbitrages entre prises de bénéfices et dilutionSURFANT sur la vague de la demande insatiable de papier frais à la Bourse de Casablanca, des investisseurs prennent leurs bénéfices en vendant «au détail» certaines de leurs participations stratégiques. Cette démarche, qui a le mérite d’améliorer le flottant des sociétés de la cote, est inhabituelle puisque les cessions de paquets se font en général sur le marché de blocs.Depuis le début de l’année, les deux sociétés de crédit à la consommation Sofac Crédit et Taslif, ainsi que le spécialiste des poids lourds Berliet ont été concernés.Le holding SNI, qui détenait plus de 10% de Berliet, a opté pour le marché central pour liquider des participations dans la filiale de Renault Trucks. Il a procédé en date du 20 février 2006 à la vente de 2.300 actions sur le marché central, passant ainsi sous le seuil des 10% du capital. Il descendait encore le 4 mai sous la barre des 5% en vendant 65.000 titres supplémentaires (5,2% du capital) à 233 DH l’unité. Au 4 mai, il ne détenait plus que 2,79% de Berliet.L’assureur RMA Watanya a opté pour la même approche concernant ses participations dans Sofac et Taslif. En vendant le 17 février 32.000 actions (2,26% du capital) de Sofac sur le marché central à un cours unitaire de 570 DH, il réduisait sa participation à 8,42%. Au même moment, l’autre actionnaire de référence, CDG, remontait à plus de 75% en rachetant, sur le marché de blocs cette fois-ci, la participation de 8,4% d’Interfina, la société de portefeuille apparentée à RMA Watanya et BMCE Bank.Pour Taslif, l’assureur a cédé sur le marché central début mai 10.000 actions représentant 2,44% du capital, ramenant ainsi sa participation dans la filiale de Snam Holding à 3,8%. Selon un analyste de la place, la vente de participations stratégiques par petits paquets sur le marché central s’explique essentiellement par la chevauchée que connaît la Bourse ces derniers mois, et qui a poussé la plupart des actions de la cote à des sommets. «Les investisseurs profitent ainsi de cette hausse en prenant des bénéfices qu’ils peuvent rarement espérer sur le marché de blocs», explique-t-il. Mais la dilution de leurs participations, et qui pourrait remettre en cause le contrôle même des filiales du fait de ramassage en Bourse par les autres partenaires, les guette.Cette approche a au moins le mérite d’améliorer le flottant des sociétés de la cote. Suite aux opérations de SNI et RMA Watanya, le flottant de Berliet a été revu le 8 mars par la Bourse de 20 à 25%, puis à 35% le 10 mai. Celui de Sofac et Taslif est passé de 15 et 25%, respectivement à 20 et 30%. Cette amélioration, en plus de répondre partiellement à la demande en papier du marché, devrait aussi booster sa liquidité.


Taille minimum de blocs

C’EST la Bourse qui fixe les critères de la taille minimum de blocs, dont l’actualisation se fait de façon semestrielle. L’article 3-7-1 de son règlement stipule qu’elle est «déterminée en fonction de l’évolution, pendant les trois mois précédents, des volumes moyens constatés sur les marchés central et de blocs». Les quatre critères qui entrent en considération dans sa détermination sont la moyenne quotidienne des titres échangés sur le marché central, le cours moyen constaté sur le marché de blocs, le cours moyen constaté sur le marché central, ainsi que la quantité moyenne échangée sur le marché de blocs. «La taille minimum de blocs retenue est égale à l’un des nombres standards (100, 200, 300, au-delà, tout multiple de 100) le plus proche de la taille minimum de blocs théorique».T. H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc