×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

AWB: Les moteurs des résultats 2007

Par L'Economiste | Edition N°:2842 Le 18/08/2008 | Partager

. Banque, assurance, crédit à la consommation, crédit immobilier…. Les projets internationaux en pleine expansionLES performances des filiales du groupe AWB pour 2007 ont incontestablement impacté les résultats consolidés vers le haut. «Les activités financières et parabancaires se sont distinguées par une augmentation de la croissance et de la profitabilité», affirme-t-on au sein d’AWB. Ces performances sont notamment dues à la synergie intra-groupe, ainsi qu’à la mise en place de partenariats. Wafa Assurance accroît son résultat net de 92,6%, ce qui établit celui-ci à 603,77 millions de DH, contre 313,56 millions en 2006. L’activité bancassurance ainsi que la montée des ventes de produits de capitalisation ont été pour beaucoup dans cette nette amélioration. Quant à la part de marché de Wafa Assurance, elle est estimée à 20% en 2007 contre 16,7% une année auparavant. L’engouement croissant pour les crédits à la consommation (cf. www.leconomiste.com) a été positif pour l’activité de la filiale Wafasalaf, dont le résultat net s’est élevé à 242,8 millions de DH (+21,0%), avec une part de marché des encours de 34%.Le crédit immobilier, toujours en forte demande, a permis à Wafa Immobilier de dégager un résultat net de 33,65 millions de DH, contre 23,19 millions en 2006. Il est à noter que 15 nouvelles agences Wafa Immobilier ont été ouvertes en 2007, à Kénitra, Mohammédia et El Jadida. Pour ce qui est de l’activité de transferts de fonds, Wafacash semble un peu à la traîne: le résultat net s’est établi en 2007 à 24,2 millions de DH contre 27,7 millions en 2006, soit une baisse de 12,7%. AWB explique cette contre-performance par le fait qu’une reprise de provisions de 17,4 millions de DH avait été intégrée au résultat net 2006. Ce dernier, calculé hors reprise de provisions, aurait été de 16,9 millions de DH. Ce qui aurait fait progresser le résultat net pour 2007 de 42,6%. Pour ce qui est du crédit-bail immobilier, Wafabail a affiché un résultat net de 84,3 millions de DH, au lieu de 76,9 millions en 2006. Quant à l’affacturage, représenté par Attijari Factoring Maroc, son résultat net s’élève à 11,3 millions de DH (+58,1%). De manière globale, les performances générales d’AWB ont tiré profit de l’augmentation de la marge d’intérêt (+20,9%) ainsi que de la marge sur commissions (+18,9%). Quant aux charges générales d’exploitation, elles se sont établies à 3,9 milliards de DH (+21,8%). Une évolution imputable notamment à l’extension du réseau d’agences de la banque, ainsi qu’aux nombreux projets de développement du groupe. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’année 2007 aura été une année charnière pour AWB, aussi bien au niveau interne qu’au regard de sa politique de développement à l’international. La banque revendique à ce niveau de jolies opérations, d’autant plus notables dans une conjoncture internationale instable. Les résultats de l’activité nationale du groupe vont dans ce sens. Les dépôts de la clientèle d’AWB ont totalisé 134,4 milliards de DH en 2007, soit une progression de 12,8% par rapport à 2006. Les ressources non rémunérées se sont élevées à 86,7 milliards de DH (+25,2%). Leur part dans les dépôts clientèle a représenté 63,5%, contre 57,3% précédemment. Cette progression est due aux comptes chèques ainsi qu’aux comptes courants créditeurs, lesquels ont respectivement progressé de 23,4 et de 29,3%. Quant aux ressources rémunérées, leur part dans la totalité des dépôts s’est élevée à 36,5%. Leur progression a découlé d’une augmentation de 9,5% des comptes d’épargne, ainsi qu’une baisse de 14,7% des dépôts à terme. Les crédits par décaissement ont également progressé de 30,6% (106,5 milliards de DH) par rapport à 2006. L’engouement pour le crédit explique cette évolution des créances bancaires. Ainsi, les crédits de trésorerie se sont appréciés de 22,1% (39,6 milliards de DH). L’immobilier n’est pas en reste, puisque les crédits s’y rapportant ont également progressé de 47,3% (22 milliards de DH). Quant aux crédits à l’équipement, ils ont évolué de 14,9% à 18,6 milliards de DH. Les créances en souffrance nette des provisions ont enregistré une hausse de 82,5%. Pour ce qui est des crédits par signature, ils ont suivi la tendance à la progression, en s’élevant à 33,7 milliards de DH, contre 25,6 milliards une année auparavant.AWB a ainsi réalisé des parts de marché de 27,8% pour les ressources non rémunérées, 24,2% pour les ressources rémunérées, 26,7% pour les crédits sains, et 27,5% pour les engagements par signature.Le PNB pour l’activité nationale s’est élevé à 5,92 milliards de DH, enregistrant une progression de 17,3% (+874,6 millions de DH) par rapport à 2006. Cette performance est principalement due à l’augmentation de 14,2% de la marge d’intérêt (+4,21 milliards de DH) ainsi que de la marge sur commissions, qui s’est illustrée par un accroissement de 20,8%, soit 874,2 millions de DH de plus qu’en 2006. Par contre, le résultat des opérations de marché s’est accru dans de moindres proportions : à fin 2007, il s’est élevé à 706,9 millions de DH, soit seulement 1,8% de plus qu’en 2006. Cette variation recouvre des croissances respectives des opérations sur titre de placement (+ 4,0%), du résultat des opérations de change (+0,6%) et du résultat des opérations sur produits dérivés. Les divers autres produits bancaires se sont établis à 544,8 millions de DH, soit 258,2 millions de plus qu’en 2006. Pour ce qui est des charges générales d’exploitation, elles se sont élevées à 2,72 milliards de DH, enregistrant une hausse de 22,1% en comparaison avec 2006. Cette évolution est notamment due à l’accroissement des charges du personnel, qui se sont établies à 1,35 milliard de DH suite à l’extension du réseau d’AWB. Le résultat net de l’exercice 2007 s’est élevé à 2,14 milliards de DH, contre 1,93 milliard en 2006, soit une progression de 11,1%. Les fonds propres, hors résultat net, ont atteint les 15,70 milliards de DH, affichant un accroissement de 35,7%. Quant au bénéfice distribuable, il s’est établi à 1,89 milliard de DH.


Affaires et gestion suivent le mouvement

LES filiales de la banque d’affaires ont également clôturé l’année 2007 sur des notes positives. Attijari Finances Corp, le spécialiste du conseil en fusion-acquisition, a généré un résultat net de 28,9 millions de DH contre 16,9 millions en 2006. Pour l’intermédiation boursière, Attijari Intermédiation affiche un accroissement de 29,9% de son résultat net, qui s’élève à 70,5 millions de DH. Un chiffre nettement supérieur à celui de Wafa Investissement, dont le résultat net a été de 1,25 million de DH en 2007. De son côté, Wafa Gestion a clôturé l’année avec un bénéfice net de 71,5 millions de DH, contre 65,5 millions en 2006. La filiale Gestion d’actifs d’AWB s’est vu décerner la certification de conformité aux normes GIPS (Global Investment Performance Standards) pour la dixième année consécutive. Elle a également reçu la notation M2 (mor) par l’agence Fitch Ratings.


Appétits à l’international

AU niveau des filiales internationales, Attijari Bank Tunisie a amélioré son PNB de 29,3%, pour atteindre 669,4 millions de DH. La présence du groupe a également été renforcée en Afrique sub-saharienne, par la création d’Attijari Bank Sénégal, ainsi que par la récente acquisition de 51% des actions de la Banque Internationale du Mali (cf. www.leconomiste.com). Le développement outre-méditerranée d’AWB a conduit à la création de deux succursales en Allemagne et aux Pays-Bas, ainsi que deux agences à Marseille et à Toulouse. Les implantations européennes relèvent d’Attijari Bank Europe, basée à Paris. Les ambitions internationales du groupe ne s’arrêtent pas en si bon chemin. AWB a reçu une licence d’exploitation pour s’implanter en Mauritanie. Entre-temps, des bureaux de représentation ont été ouverts en Libye et aux Emirats arabes unis.A. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc