×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Automobile
    Le marché s’approche des performances 2004

    Par L'Economiste | Edition N°:2155 Le 22/11/2005 | Partager

    . 52.393 véhicules écoulés à fin octobre, 54.928 pour toute l’année 2004. Le pari des 70.000 unités s’éloigneA quelques semaines seulement de la fin de l’année, le pari des 70.000 immatriculations en 2005, lancé par les distributeurs et les concessionnaires automobiles, semble difficilement réalisable. Toutefois, les ventes de cette année sont sur le point de dépasser celles de 2004 (54.928 véhicules).En effet, à fin octobre, le marché continue toujours sur sa lancée avec 52.393 unités écoulées contre 44.180, une année auparavant, selon l’Association des importateurs des véhicules automobiles montés (AIVAM). Il marque ainsi une progression de 18,6%. A rappeler qu’à fin septembre, les ventes étaient à 47.513 unités. Les voitures de tourisme maintiennent le cap avec 45.988 unités écoulées à fin octobre, contre 36.348, une année auparavant (+26,5%). Les utilitaires, quant à eux, poursuivent leur chute avec une baisse de 18,2%, selon l’Aivam. A fin octobre, 6.405 unités ont été vendues contre 7.832, l’année précédente. L’importé monté, comme toujours, enregistre l’essentiel des ventes avec 38.469 unités à fin octobre 2005, contre 31.632, l’année précédente. Ce créneau enregistre ainsi une augmentation de 21,6%.De son côté, le montage local a également enregistré une hausse d’environ 11% par rapport à la même période de l’année dernière. Quelque 13.924 véhicules montés à Somaca ont trouvé preneur à fin octobre contre 12.548, un an plus tôt. Renault arrive à l’évidence en tête avec 5.459 immatriculations contre 4.585, il y a un an. L’effet Logan n’est pas encore perceptible. Il faut sans doute attendre la version diesel dont la sortie est prévue pour début 2006. Pour ce qui est du top cinq, on prend les mêmes (Renaut, Peugeot, Toyota, Citroen, Volkswagen) et on recommence. Selon l’Aivam, la marque au losange occupe toujours la première marche du podium avec 10.233 unités écoulées à fin octobre, soit 15,4% de plus sur un an. Peugeot occupe la deuxième position. La marque au lion a écoulé 8.628 unités. Ses ventes ont stagné par rapport à l’année précédente. Toyota qui s’adjuge la troisième place avec 6.149 immatriculations affiche une hausse de 27,9%. Citroën, toujours fidèle à la quatrième position, a écoulé 5.084 véhicules à fin octobre. La marque aux chevrons a enregistré ainsi une hausse de 7,7%. Volkswagen ferme la marche avec 4.117 immatriculations à fin octobre, contre 3.356 une année auparavant. Mohamed AKISRA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc