×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Addoha: Nouveau programme de rachat

Par L'Economiste | Edition N°:2731 Le 10/03/2008 | Partager

. Prix maximum de 5.500 dirhams. L’opération porte sur 3% du capital Après des mois d’attente, Addoha dévoile enfin les contours de son nouveau programme de rachat d’actions. Les détails vont bien au-delà des pronostics du marché qui tablait sur un cours maximal d’achat et de vente de 5.000 dirhams. L’avenant à la notice d’information, visée par le CDVM le 7 mars, prévoit un prix maximum d’achat et de vente de 2.750 dirhams après «split» (voir encadré), soit 5.500 DH sur la base du nominal actuel et un prix minimum de l’ordre de 1.960 dirhams, soit 3.920 DH actuellement. Au total, le programme porte sur 850.500 actions à détenir, soit 3% du capital environ.Cet avenant donnera certainement un nouveau souffle à la valeur en Bourse, prédit un analyste. «Nous avons toujours estimé que Addoha est une valeur de fonds de portefeuille et cette thèse se confirme jour après jour», poursuit-il. La nouvelle a été bien accueillie par la Place casablancaise. Au jour de l’annonce du nouveau programme, le titre a flirté avec les 4.300 dirhams avant de clôturer la semaine à 4.270 dirhams au bonheur de ses actionnaires fidèles.Comme nous l’avions annoncé dans l’une de nos précédentes éditions, le programme de rachat se justifie principalement par le dépassement de l’ancien dont la borne maximale était de 3.800 dirhams. Pour rappel, le conseil d’administration de la société avait décidé, le mois dernier, d’augmenter le capital social par incorporation d’une partie de la prime d’émission et la distribution d’actions gratuites à raison d’une action nouvelle pour une action ancienne. Il s’agit en réalité, d’une part, d’améliorer la structure des capitaux propres en renforçant le capital social (et non pas seulement des fonds propres) et, d’autre part, d’augmenter le volume des titres en circulation. Ce qui augmentera la liquidité des titres Addoha et rendra la valeur accessible à un plus grand nombre de petits porteurs, pour qui le niveau du titre est relativement élevé! Ce qui ne veut pas dire forcément cher si l’on s’en tient aux valorisations effectuées par les banques d’affaires. D’ailleurs, le conseil d’administration proposera à l’assemblée générale du 25 mars d’approuver cette nouvelle fourchette de prix.


Opération split

Un split (littéralement division) désigne une opération par laquelle une entreprise cotée modifie le nombre de titres composant son capital social.Par exemple, lors d’un split 2 pour 1 (noté 2:1), l’actionnaire possèdera au final deux actions au lieu d’une. Si le cours de l’action avant le split était à 100 dirhams, il passe théoriquement après à 50 DH, car la valorisation de la société n’a pas été affectée par cette opération. C’est en fait à un jeu d’écritures où seul change le nombre d’actions en portefeuille, mais pas la valeur du portefeuille. C’est comme lorsque vous échangez un billet de 200 DH contre 2 de 100 DH. Vous avez 2 fois plus de billets, mais le montant reste identique. Parfois, un split classique est noté en pourcentage. Ainsi, un split 2:1 correspond à un split de 100% du titre. Un split de 50% correspond à un split 3:2, autrement dit, pour 2 actions possédées, on vous en donne une supplémentaire, soit 50% en plus. Said MABROUK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc