×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Spécial Immobilier

Ce que cache l’engouement pour la périphérie

Par Ayoub IBNOULFASSIH | Edition N°:4813 Le 14/07/2016 | Partager
Villas, pavillons, duplex, résidence fermée… L’offre se diversifie
La vague de résidences en périphérie trouve preneur
peripherie_4813.jpg

TGCC, Saham Immobilier, Ifssate, Palm immobilier ou encore KLK … Autant d’acteurs de renom qui dévoilent de nouveaux concepts résidentiels dans la périphérie casablancaise (Ph. L’Economiste)

L’offre immobilière bat son plein à la périphérie de Casablanca tout comme au cœur de la métropole. Depuis des années, la flambée des prix intra-muros a favorisé progressivement l’émergence de nouvelles offres en banlieue. Et la métamorphose du Grand Casablanca est en marche. «Avec la saturation actuelle du centre de Casablanca, de plus en plus de clients s’orientent vers les projets situés à Bouskoura ou bien à Dar Bouazza, voire Sidi Rahal», confirme un agent immobilier. Cela n’enlève rien à la qualité de ces offres qui viennent répondre parfaitement aux nouveaux modes de vie lesquels aspirent à une qualité de vie et à plus de confort. Saham Immobilier, TGCC, KLK, Ifssate ou encore Palm immobilier… Autant de promoteurs de renom qui dévoilent de nouveaux concepts résidentiels à proximité de l’agglomération casablancaise et dont plusieurs chantiers sont en cours de commercialisation. A Dar Bouazza, Palm Immobilier a entamé la commercialisation de son projet Ocean Palm. Il s’agit d’un programme moyen standing et standing supérieur composé de 1.200 unités scindées en 3 tranches. La nouvelle marque de Palmeraie Développement, créée en mars dernier propose 222 appartements de 62 m² pouvant aller jusqu’à 133 m². Ocean Palm présentera également 48 villas pavillonnaires de 156 m² avec piscines et jardins privatifs. Les tarifs démarrent à partir de 780.000 DH pour les appartements, et à près de 1,88 million de DH pour les villas. Autre offre destinée à une clientèle de CSP A et B Plus, le projet Prestige Tamaris du pôle immobilier TGCC, dont les premiers acquéreurs ont été livrés le 1er semestre. Situé sur une superficie de 2 hectares au sud de Casablanca, le projet avait nécessité un investissement global de 250 millions de DH, assiette foncière comprise. Le complexe se distingue par une conception en «L» pour permettre de profiter de la vue sur mer. Il dispose de plusieurs équipements dont 5 piscines et un espace fitness. Le prix du mètre carré varie dans une fourchette qui oscille entre 18.000 et 19.000 DH. Toujours à Dar Bouazza, Edenya, programme lancé par Saham immobilier a récemment dévoilé sa 4e tranche de parcelles pour villas isolées. Là encore, l’engouement est tel que les 3 premières tranches ont déjà été commercialisées et livrées. La filiale du groupe Saham s’est également associée au groupe d’investissement Walili pour la construction du projet immobilier Peninsula. Ce chantier dont la commercialisation a démarré le 22 mai dernier, a nécessité un investissement global de 800 millions de DH, financé à parts égales entre les deux partenaires. Parmi les programmes immobiliers haut standing phares situés dans la banlieue casablancaise, figure également le projet balnéaire de la holding Neil Investment. Baptisé «Bella Vista», le programme de construction compte 16 villas pavillonnaires d’une superficie de 350 à 400 m2 chacune, et de 104 appartements de standing dont les superficies varient entre 59 m2 et 240 m2. Le projet est situé à Bouznika, à 35 minutes de Casablanca et à peine 20 min de route de Rabat. «Au-delà des spécificités architecturales propres aux projets, c’est la proximité des principaux axes routiers de Casablanca qui motive le choix pour de telles offres», explique un courtier immobilier.

Et rien ne semble présager un renversement de tendance. L’activité sera portée par plusieurs facteurs favorables au moins jusqu’à la fin de l’année, à commencer par le taux d’intérêt qui se maintient à un niveau relativement bas. De façon plus structurelle, l’effet conjoint de la compé- titivité des promoteurs ainsi que l’attractivité non démentie de la capitale économique continueront de drainer l’offre de la grande région à la fois pour des résidences principales et secondaires. Un contexte particulièrement favorable à l’arrivée de nouveaux entrants. C’est le cas de Flora Bouskoura, une résidence sécurisée qui dispose entre autres de jardin intérieur ainsi qu’une aire de jeux pour les enfants. Ou encore Les Lilas de Val Fleuri, l’autre opérateur qui propose des appartements haut standing revisité d’une superficie allant de 85 m² à 152 m².

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc