×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Spécial Immobilier

Agadir: Les promoteurs en mode séduction

Par Fatiha NAKHLI | Edition N°:4813 Le 14/07/2016 | Partager
Des concepts immobiliers limitrophes ou en banlieue
Calme, bien-être, bon rapport qualité-prix, standing… la quête des acquéreurs
Une offre abondante pour une demande tempérée
marina_agadir_4813_bon.jpg
La Marina est l’un des quartiers qui résistent le plus à la baisse des prix. D’ailleurs les ventes y ont explosé. Ceux qui décident de revendre demandent 30.000 DH pour le m2 surtout lorsque l’appartement a vue sur mer. La Marina reste l’un des quartiers les plus chers dans le cheflieu du Souss (Ph. FN)

La décision d’investir dans un projet immobilier dans la destination Agadir est en général motivée par le cadre de vie calme et par le temps clément qui distinguent la ville et ses alentours. Conscients de ces atouts, les promoteurs en ont fait un argument de vente et se sont mobilisés à multiplier les produits immobiliers pouvant répondre aux attentes des acheteurs.

marina_2_4813.jpg
 

Compte tenu de la saturation, depuis quelques années, du foncier sur Agadir, l’offre immobilière s’est plutôt étendue aux zones périurbaines. Qui, faut-il le préciser, sont très convoitées, notamment par une clientèle à la recherche d’une résidence secondaire. Bien-être, sérénité et meilleure qualité de vie doivent ainsi se conjuguer avec un accès fluide et une moindre densité de pollution et surtout de stress. En plus du prix d’achat, d’autres critères sont pris en compte dans le choix du bien à acquérir. Il s’agit notamment de l’emplacement, l’élévation ou encore l’exposition au soleil et au front de mer. Un logement bien exposé représente gé- néralement un gage de bien-être et surtout d’économie d’énergie. Ce sont tous ces critères conjugués qui déterminent finalement le prix du mètre carré qui est également tributaire de la qualité de construction, du choix des matériaux et des prestations post-achat. L’exemple le plus parlant est celui de deux résidences au quartier Sonaba dont les prix diffèrent sachant que les deux constructions se partagent la même chaussée. 18.000 DH le m2 pour l’une contre 9.500 à 11.000 DH le m2 pour son vis-à-vis, moins bien entretenu et de moindre qualité de construction. Indépendamment du référentiel des tarifs par quartier publié par la DGI, le prix des transactions immobilières peut augmenter ou baisser selon l’état et la valeur du produit, ainsi que la prestation de services fournie qui donne le sens même du prix proposé, tient à préciser un promoteur immobilier. 

«Je suis prêt à investir dans un bon projet immobilier s’il présente les avantages que je recherche», explique ce ressortissant marocain à l’étranger. «Lors de l’acquisition d’un patrimoine familial, l’idée est aussi de bien choisir l’emplacement afin de pouvoir éventuellement bien le revendre avec une plus-value», a-t-il ajouté. En effet, pour la clientèle, que ce soit pour une résidence principale ou secondaire, le placement financier lié à l’immobilier doit être rentable à terme. Les acquéreurs, aussi bien pour le haut ou moyen standing, flairent tous «la bonne affaire». Pour la clientèle MRE, leur choix se porte en général sur des projets immobiliers limitrophes plutôt qu’en périphérie. Le souci pour eux étant avant tout la proximité des centres de vie, de la plage et des lieux de rencontres avec famille et amis. Il faut noter toutefois que l’offre est pléthorique à Agadir. En même temps, elle connaît une récession de la demande. Cela fait des années que cette situation perdure. Les transactions immobilières connaissent un recul à l’instar du tourisme dans la destination Agadir. Les propriétaires de résidences secondaires subissent les mêmes désagréments liés au manque d’attractivité et d’animation  de la ville. En revanche, la Marina est de loin l’un des quartiers qui résiste le plus à la baisse des prix. D’ailleurs, ceux qui décident de revendre réalisent d’importantes plus-values. A la Marina, le prix du mètre carré de seconde main se négocie à 30.000 DH surtout lorsque l’appartement dispose d’une vue sur mer. La Marina reste ainsi l’un des quartiers les plus chers et les plus prisés du cheflieu du Souss.

Les formules qui marchent

Offre résidentielle Taghazout Bay

Situé à quelques kilomètres d’Agadir sur le bord de mer, l’offre résidentielle Taghazout Bay est composée de villas et d’appartements de haut standing, avec vue sur l’océan, le golf ou l’arganeraie. Les appartements sont conçus en simplex de 57 à 170 m2 et en duplex de 110 à 209 m2. Quant aux villas, elles sont soit isolées soit jumelées, avec des superficies allant respectivement de 175 à 500 m2, ou encore de 180 à 200 m2. A noter que les villas et appartements sont aussi proposés en tant que produit d’investissement en Résidences immobilières de promotion touristique (RIPT). Une formule qui aurait pu faire exploser les ventes à Agadir si elle avait été appliquée selon la loi 01-07 qui l’autorise depuis 2008.

Agadir Bay

Situé dans le quartier Sonaba en zone balnéaire, ce concept immobilier mené par Al Maghribia Liliskane allie à la fois des composantes résidentielles et commerciales de prestige. Le projet offre une panoplie de prestations pour un espace de vie agréable avec piscine privative, espace de jeux… Un environnement qui est en soi une sorte de compromis entre la ville, la nature et le balnéaire. Le chantier de viabilisation et de lotissement de la dernière tranche de programme de développement a démarré en septembre 2013 et devrait être finalisé en octobre 2014. Côté prix, les ventes de la première tranche de ce programme ont démarré à 13.000 DH le m2.

Les jardins de la Pergola

Les jardins de la Pergola est un programme de standing proposant des villas en résidence fermée et sécurisée. Ce projet résidentiel, situé à quelques kilomètres d’Agadir sur la route d’Inezgane Aït Melloul, se distingue par son architecture soignée qui s’intègre parfaitement à son environnement. L’implantation dans le quartier Pergola offre de nombreux avantages, la proximité immédiate de trois golfs (le soleil, les dunes et l’océan), une forêt d’eucalyptus qui s’étend sur plusieurs hectares où les résidents peuvent pratiquer le trekking, le VTT ou encore le footing dans un micro climat.

Green Cottage 

Créé par New Age Property, ce concept immobilier innovant comprend des villas de haut standing pour une clientèle composée principalement de golfeurs. D’où le choix de la situation géographique du projet qui est mitoyen des golfs du Soleil, des dunes et de l’océan ainsi que du club d’équitation. L’espace a été aménagé en vue d’assurer un bien-être optimal avec un standing de haute qualité et un cadre de vie agréable avec piscine chauffée, jardins privatifs, parking sous terrain… Les prix de ces villas avec sous-sol en R+1 sont compris entre 3,2 millions et 3,6 millions de DH. 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc