×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Spécial Immobilier

Ces nouveaux concepts qui séduisent

Par Amine ATER | Edition N°:4813 Le 14/07/2016 | Partager
Ranch, villas sur pilotis, complexe écologique, balnéaire… l’essentiel de l’offre
Un segment destiné à des acquéreurs en quête de qualité de vie
eden_island_4813.jpg

La mer intérieure de ce complexe situé à Bouznika constitue l’originalité d’Eden Island. Autre produit d’appel, les activités de loisirs entièrement tournées vers les sports extrêmes notamment le surf, le kite surf ou encore le skate (Ph. L’Economiste) 

Face à l’urbanisation galopante des principales villes et les problèmes de connectivité, de mobilité, d’insécurité ou encore de commodités, une partie des acquéreurs potentiels est en quête de nouvelles expériences en logement. Elle se montre aussi réticente à l’offre classique de biens immobiliers. «Lorsque nous accompagnons un promoteur immobilier, nous lui rappelons constamment de dissocier demande et besoin. Il faut avant tout identifier la cible que le promoteur souhaite toucher et surtout quelles sont ces spécificités particulières», précise William Simoncelli, directeur général de Carré immobilier. Selon ce spécialiste de l’immobilier, le marché a connu une vraie montée en connaissances et exigences au niveau des acquéreurs. Un changement de paradigme qui résulte de la hausse des prix de logements qui par ricochet a poussé le consommateur à être plus exigeant. «Aujourd’hui, le promoteur qui offre un produit en phase avec les besoins des acquéreurs n’aura aucun problème de commercialisation», soutient le management de Carré immobilier. Vu la spé- cificité de ce genre de produits, ils sont dirigés essentiellement vers les classes moyennes supérieures et aisées (CSP A et B plus).

Nouvelle demande

Face à cette nouvelle demande, des promoteurs ont fait le pari d’innover, en termes de contenu, d’esthétique, de volumes, d’ergonomie, de répartition des surfaces, de choix des matériaux… Le gros de l’offre est constitué soit de résidences en forme de presqu’île (sur pilotis), de ranch, de nouvelles villes dotées de golf, de loft, duplexe... L’objectif est d’offrir, en plus d’un logement, un style de vie et une expérience inédite à l’acquéreur. «Il ne faut pas oublier qu’un promoteur est aussi un faiseur de rêves, avec une responsabilité pour répondre aux besoins des acquéreurs. Quand on parle de projets originaux, l’opérateur se doit d’innover sur les fondamentaux et respecter les promesses faites aux acquéreurs», soutient le management de Carré immobilier. En clair, le but est de rompre avec les standards, tout en gardant un certain standing et assurer les services de proximité, sans oublier la connectivité. Une stratégie marketing qui s’est traduite sur le terrain par des offres combinant fermes et villas. Située dans la région de Casablanca, l’offre est constituée de terrains d’une superficie d’un hectare et demi, divisés en 2 parties: ferme et villa. «Notre cible prioritaire sont les personnes qui veulent s’écarter de la vie citadine, tout en restant proches de la ville», explique Aziz Khalil, promoteur du projet les AnfaPlace Living Resort est le projet référence de la ville, les pieds dans l’eau, situé sur la corniche de Casablanca. Signé Foster+Partners, AnfaPlace vous invite à vivre la différence en première ligne de mer. Accédez à un style de vie urbain en devenant propriétaire d’un appartement d’exception, au sein d’un espace de vie unique avec le premier centre commercial de proximité, un business center moderne et fonctionnel et le Four Seasons Hotel Casablanca. AnfaPlace Living Resort... faites de votre quotidien des moments exceptionnels ! APPARTEMENTS RÉSIDENCES TOURISTIQUES SHOPPING BUSINESS CENTER HÔTEL À Anfa P lace, vivez les beaux jours chaque jour. Je suis Anfa P lace, je suis la différence... 0522 940 430 www.anfaplace.com ANFAPLACE LIVING RESORT BOULEVARD DE LA CORNICHE fermes de Benslimane. L’objectif est de rompre avec les standards, tout en gardant un certain standing et de l’originalité. Pour convaincre les acquéreurs, le promoteur insiste sur la disponibilité du titre foncier et sur l’équipement haut standing de la partie villa (piscine, hammam, terrain de tennis, aire de jeux…). «Nous avons aussi énormément communiqué sur la sécurité. Vu que les citadins sont habitués à la proximité de voisins, nous avons opté pour un complexe de 15 fermes», explique Khalil. Le but est d’allier le cachet rustique ou encore bucolique et un voisinage composé de familles au profil similaire. En plus du voisinage, le complexe comptera sur les services d’un syndic et une sécurité physique et électronique. Un concept hybride destiné aux fans du produit «Gentleman Farmer» qui nécessite un budget de 5,9 millions de DH. Le segment balnéaire compte également  des offres attractives et innovantes, notamment le concept de résidences avec villas sur pilotis. Tel est le pari d’Eden Island. Un complexe résidentiel situé à Bouznika. Le principal atout de ce projet réside dans son système de drainage d’eau de mer pour alimenter la mer intérieure où baignent des villas construites sur pilotis. Le site est suspendu sur une mer intérieure de 4 hectares fluctuant au gré des marées et reliée à l’océan par un système écologique. Ce concept résidentiel assez particulier est bordé par une plage de 400 mètres de long et 9 mètres de large. La zone résidentielle, composée de villas et d’appartements, occupe à peine 10% du site. De larges espaces sont consacrés aux loisirs, notamment les sports nautiques (surf, wind-surf…) auxquels s’ajoutent un centre de remise en forme et un spa. Le site compte également un supermarché, des restaurants ainsi qu’un hôtel de luxe. Le complexe est composé de 67 villas (36 sur l’eau et 31 sur jardin) et plusieurs appartements. Les appartements sont commercialisés à près de 4 millions de DH. Quant aux villas, elles tournent autour de 14 millions de DH.

La composante écolo, voire les sites Green attirent de plus en plus une clientèle exigeante en termes de qualité de l’air et autres inconditionnels de la nature. Face à cette nouvelle demande, les projets et complexes «verts» se multiplient et font aussi partie de ces nouveaux concepts. Ce modèle est de loin le plus répandu. Il est généralement situé dans la périphérie de villes comme Casablanca, Rabat, Tanger, Marrakech, Fès... Le projet Casa Green Town, initié par la CGI, est l’un des plus connus. 

Situé à proximité de Casablanca (Bouskoura Green City), l’argument fort de ce complexe est le golf de 92 ha situé en plein milieu des habitations. Le projet accueille également le campus universitaire, d’une capacité de 8.000 étudiants, de l’Université internationale de Casablanca (UIC). De même que l’École américaine (crèche, primaire et secondaire). Un data center est également prévu.

En effet, le complexe se veut aussi une smart city, entièrement connectée par fibre optique. Du côté de Rabat, le projet «Place de Zaërs» porté par la filiale immobilier du groupe Akwa, ne compte pas de golf, mais mise sur la part belle faite aux espaces verts. Vendu comme «un jardin urbain vivant et habité», le complexe est entièrement entouré d’un parc formant une ceinture verte, en plus de jardins privés. Des offres conçues pour des citadins en quête de verdure tout en restant à proximité des grands centres urbains.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc