×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Oriental: L’Onssa traque les fraudeurs

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:4802 Le 24/06/2016 | Partager
Plus de 1.200 tonnes de produits importés contrôlés
Campagnes de sensibilisation fructueuses auprès des consommateurs
onssa_oriental_002.jpg

Les produits de viande ou à base de viande viennent en tête des aliments saisis et détruits en cette période de Ramadan. Ce qui nécessite une grande vigilance des services d’hygiène  (Ph. AK)

Les services de contrôle de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (Onssa) de l’Oriental, en collaboration avec les brigades de contrôle mixtes préfectorales et provinciales des huit provinces de la région, ont procédé à plus de 500 sorties de contrôle des denrées alimentaires de grande consommation. Un renforcement de contrôle, durant la première quinzaine du mois de Ramadan, qui a ciblé essentiellement les entrepôts de stockage. Ces différentes brigades ont effectué près d’un millier de visites dans différents points de vente et ont encore une fois relevé que certains commerçants et vendeurs de produits de grande consommation cherchent à nuire à la santé du consommateur en écoulant des produits périmés ou impropres à la consommation. C’est le cas pour plus de 7 tonnes de produits animaux et d’origine animale (conserve de viande, viandes rouges et blanches, viandes foraines, abats, produits de pêche et œufs) et quelque 250 kg de produis végétaux et d’origine végétale (datte, confiserie, épices, conserves végétales, zlabia, pâte alimentaire et produits sucrés). Ces différents actes de contrôle ont donné lieu à des prélèvements d’échantillons aux fins d’analyses, une centaine d’opérations de saisie, 55 procès-verbaux d’infraction ainsi que 652 opérations de sensibilisation en matière d’entreposage des produits alimentaires, d’étiquetage et des conditions d’hygiène. En parallèle plusieurs campagnes de sensibilisation, via des émissions radiophoniques, des affiches et annonces ont été également menées au profit des consommateurs et des professionnels. «Ces actions commencent à donner leurs fruits puisque les services de l’Onssa reçoivent quotidiennement des plaintes qui dénoncent les fraudeurs et aident les services de contrôle à cibler leurs interventions», précise Noureddine Attar, directeur régional de l’Onssa/Oriental. Idem pour le nombre d’infractions qui diminue d’année en année.
Concernant le contrôle à l’importation au niveau du poste frontalier de Bni Nsar, les services compétents de l’Onssa ont procédé au contrôle de plus de 1.200 tonnes de produits alimentaires et à la délivrance de 4 certificats d’admission. Un contrôle strict a concerné l’importation des poussins reproducteurs à cause de l’influenza aviaire qui a décimé l’élevage local et contribué à la flambée des prix des œufs et des volailles. Au niveau de l’Oriental, seuls deux éleveurs répondent aux critères requis pour importer le poulet de chair. Par contre aucun éleveur de poules pondeuses n’est autorisé à importer des poussins destinés à la production des œufs.
De notre correspondant,
Ali KHARROUBI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc