×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    BCP reconfigure son réseau

    Par Ayoub IBNOULFASSIH | Edition N°:4800 Le 22/06/2016 | Partager
    La BP d’El Jadida-Safi dissoute
    Le 30 juin, date définitive de la fusion
    bcp_reseau.jpg

     

    BCP réajuste son périmètre d’action pour plus de cohérence avec le nouveau découpage territorial. C’est en effet le principal objectif derrière la fusion-absorption de la filiale d’El Jadida-Safi par la BCP. L’opération est motivée principalement par la volonté du Crédit Populaire du Maroc (CPM), la holding mère, d’améliorer son positionnement sur la région d’El Jadida, dans une logique d’économie d’échelle et afin de réaliser des gains de productivité. Fixée pour le 30 juin prochain, la fusion aura un effet rétroactif au 1er janvier 2016. La fin de ce mois correspond aussi à la date limite pour la levée de toutes les conditions suspensives à la réalisation de la fusion. Les opérations réalisées par la BP d’El Jadida-Safi, à compter du 1er janvier et jusqu’à la date de la réalisation définitive de la fusion, seront comptabilisées pour le compte de la BCP. Le groupe supportera en exclusivité les résultats actifs et passifs de l’exploitation des biens transmis. Le montant total de l’actif de la BP d’El Jadida-Safi engagé dans la transmission s’affiche à 9,59 milliards de DH, tandis que le passif est évalué à 8,35 milliards de DH. En dehors du passif bilanciel, la BCP prendra en outre à sa charge l’ensemble des engagements qui ont pu être contractés par la BP d’El Jadida-Safi à l’égard des clients, des organismes financiers… classés hors bilan à fin 2015. Malgré la différence dans les formes juridiques de la BCP (SA) et de la BP d’El Jadida-Safi (société coopérative à capital variable), l’opération de fusion entre les deux banques est permise conformément à l’article 223 de la loi n° 17-95 qui stipule que «les opérations de fusion-scission peuvent être réalisées entre des sociétés de formes différentes».
    Juste avant la fusion-absorption, quelques opérations ont été réalisées dans le capital de BP El Jadida-Safi. Il s’agit de l’apport partiel d’actifs /scissions d’agences bancaires de la BP d’El Jadida-Safi à celles de Marrakech-Beni Mellal. Elles ont été du ressort des agences issues de la région de Safi, à savoir le centre d’affaires Al Mountazah, les agences bancaires relevant de la succursale de Safi, ainsi que les agences Youssoufia, Chemaia et Bir Anzarane. S’y ajoutent des interventions sur les parts sociales de la Banque Populaire d’El Jadida-Safi, qui ont été soit remboursées au profit de leurs détenteurs, soit affectées vers d’autres banques populaires régionales. En Bourse, le titre BCP a marqué un retrait de 0,40% à 223,10 DH à la mi-séance du mardi 21 juin. Sa performance annuelle ressort à 3,77%.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc