×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Des Careers centers pour faciliter l’emploi des jeunes

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:4788 Le 06/06/2016 | Partager
    6 centres pilotes à mettre en place dans les universités
    Objectif: renforcer l’employabilité de 100.000 jeunes à l’horizon 2019
    careers_centers_088.jpg

    Le nouveau centre de carrière est sis au sein de la faculté des sciences techniques de Marrakech érigé en un espace moderne où les jeunes seront encadrés dans la recherche de leur premier emploi, mais aussi acquérir de nouvelles compétences (Ph. UCA)

    Que ce soit dans les pays industrialisés ou dans ceux en développement, la problématique est la même: ce sont les jeunes qui sont le plus touchés par le chômage. Au Maroc, le taux de chômage des diplômés de l’université dépasse les 20% (contre 4,6% pour les personnes sans diplôme). Pis encore, les étudiants mettent en moyenne 4 ans avant de pouvoir décrocher un premier emploi. Et les raisons qui conduisent à cette déroute ne sont pas souvent liées à la conjoncture économique mais à l’inadéquation entre la formation et la demande sur le marché du travail, l’absence de soft skills. Et c’est justement pour pallier ce déficit que le programme Career Center a été initié. Conçu par l’Agence américaine pour le développement international (Usaid), en partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres, ce programme a pour objectif de renforcer l’employabilité de 100.000 jeunes à l’horizon 2019. Il s’adresse

    chomage_jeunes_088.jpg

     Au Maroc, plus un jeune est diplômé, plus il risque de se retrouver sans emploi. Le taux de chômage est en effet  de 4,6% pour les personnes sans diplôme alors qu’il dépasse les 20% pour les diplômés de l’université

    ainsi aux jeunes des universités et a pour vocation de les aider dans  leur transition vers l’emploi.  L’agence américaine va financer 6 centres pilotes au Maroc pour un investissement de 25 millions de dollars qui offriront une batterie de services. Du  bilan d’orientation aux cours de préparation à l’emploi, formations aux compétences non techniques (soft skills), information sur les secteurs porteurs passant par la mise en relation avec les employeurs à travers des programmes de stages et d’immersion dans l’entreprise.  Et c’est à Marrakech que le premier Career Center a vu le jour au sein de la faculté des sciences techniques, inauguré d’ailleurs par le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres, Lahcen Daoudi.  Il sera suivi par un deuxième à l’université de Tanger et un troisième à  Casablanca.  Concrètement, ce premier Career Center établira des diagnostics pour aider chaque jeune à se connaître et s’orienter vers le métier qui lui correspond le plus, dispensera des cours de préparation à l’emploi, indique Mohamed Ait Babram, directeur du Centre qui apportera également des services aux entreprises avec un appui au profilage et aux recrutements et une formation aux compétences non techniques. «C’est une mise en relation qui nous permettra de connaître les besoins des entreprises et de réagir rapidement pour préparer les profils».

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc