×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Mercedes à la reconquête des grands taxis

    Par Ayoub IBNOULFASSIH | Edition N°:4757 Le 22/04/2016 | Partager
    Citan prend le relais de la 240
    Consommation, principal argument de vente
    merceds_taxi_057.jpg

    Auto Nejma révèle son offre taxi. Citan a de fortes chances de conquérir d’importantes parts de marché sur le renouvellement de la flotte

    Mercedes-Benz rejoint la course du renouvellement des taxis. Et c’est la déclinaison urbaine du Citan qui vient hisser les standards avec une montée en gamme dans la configuration taxi. Lancée par Auto Nejma (importateur-distributeur exclusif de la marque à l’étoile), cette opération intervient dans le cadre de la prime à la casse initiée par l’Etat. Le décret relatif à la subvention portant sur le renouvellement du parc des grands taxis a été adopté le 10 juillet 2014. Le texte prévoit une subvention de 80.000 DH. Ce qui correspond au montant de la prime à la casse.
    La flotte des grands taxis est estimée à plus de 45.000 véhicules dont l’âge moyen dépasse les 30 ans. Le rajeunissement du parc a pour objectif d’améliorer la sécurité et le confort des passagers. Le dispositif permet aussi de s’aligner sur les standards internationaux en matière de respect de l’environnement.
    C’est dans ce contexte que le Citan vient faire ses preuves. D’ailleurs, le véhicule a des arguments recevables. Côté design, l’emblème de l’étoile chromée s’incruste parfaitement dans une calandre qui a du caractère. Sous des optiques étirées, le bouclier avant est très design. Il intègre des antibrouillards. Côté poupe, le constructeur a plutôt privilégié la sobriété avec deux portières et une lunette arrière tendance, scindée en deux éléments. A l’intérieur, les matériaux sont plutôt raffinés et sobres. Mercedes opte pour des matériaux tonalité mâte. Des sièges et une planche de bord plutôt fonctionnels. La «Deutsche Qualität» est clairement perceptible sur le Citan. On reconnaît la touche allemande notamment dans les ajustements intérieurs, tels que les soudures. Derrière le volant, le véhicule est très souple à la conduite. Au nombre de 6, les rapports de vitesses sont fluides. La boîte de vitesses est bien incrustée au milieu du tableau de bord. Sous le capot, se cache un moteur qui développe 110 chevaux.  Ce qui permet une consommation parcimonieuse de 4.5 litres en moyenne aux 100 km. «Contrairement aux autres concessionnaires, nous avons une relève à préparer», fait valoir Assif Jirrari, directeur de l’activité véhicules utilitaires chez Mercedes.
    Pour acquérir le Citan, les propriétaires de taxi devront débourser 110.000 DH  après déduction de la subvention allouée. En 2016, Auto Nejma table sur un objectif commercial de 1.000 véhicules. «Nous espérons doubler ce chiffre dans les années à venir», déclare Jirrari.
    Pour se démarquer de ses rivaux, Mercedes mise principalement sur la réduction de la consommation. Selon Assif Jirrari, le Citan permet de réaliser, en moyenne, un gain de consommation de 1.000 DH par mois par rapport à ses concurrents. S’y ajoute une garantie de 2 ans ou 200.000 km.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc