×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Un autre sommet sur la crise des migrants

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:4731 Le 17/03/2016 | Partager
Il est prévu les 17 et 18 mars à Bruxelles
Le projet d’accord UE-Turquie vivement contesté
Nicosie menace de bloquer tout deal avec Ankara
mekel_angela_031.jpg

«La question d'une entrée de la Turquie dans l'Union européenne n'est toujours pas à l'ordre du jour malgré les discussions en cours visant à débloquer les négociations dans le cadre d'un pacte sur la crise migratoire», a prévenu la chancelière allemande Angela Merkel devant les députés allemands. (Ph. AFP)

A la veille d'un sommet décisif UE-Turquie sur la crise des migrants, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker devait recevoir, hier mercredi, le président chypriote Nicos Anastasiades. Ce dernier avait redit au dirigeant européen que son pays n'avait pas «l'intention d'approuver l'ouverture de nouveaux chapitres dans les négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE si Ankara ne respectait pas ses obligations».
Le plan mis sur la table la semaine dernière prévoit la réadmission en Turquie de tous les migrants arrivés clandestinement en Grèce, y compris les demandeurs d'asile syriens fuyant la guerre dans leur pays. En échange, les Européens s'engageraient, pour chaque Syrien renvoyé en Turquie, à accepter un demandeur d'asile syrien sur leur territoire.
L'ONU et de nombreuses ONG ont jugé ce dispositif contraire au droit international. En réponse, Frans Timmermanns le vice-président de la Commission européenne, a assuré que «la mise en oeuvre d'un éventuel accord UE-Turquie sur les migrants n'entraînera ni renvois collectifs, ni refoulements de demandeurs d'asile, interdits par la législation internationale».  
Certes, la Turquie reste un partenaire stratégique clé de l'UE mais les députés demandent des progrès dans le domaine de l'état de droit et des valeurs fondamentales ainsi qu'un dialogue politique plus structuré et fréquent sur les thèmes principaux (http://www.europarl.europa.eu/). «Délocaliser la crise des réfugiés vers la Turquie n'est pas une solution crédible à long terme pour résoudre le problème», expliquent les députés. La chancelière allemande, Angela Merkel a estimé pour sa part que l'UE devait «rester ferme sur le respect de la liberté de la presse et des droits des Kurdes en Turquie».
En plus de l'accélération des discussions d'adhésion, la Turquie exige le doublement de trois à six milliards d'euros de l'aide promise par l'UE pour l'accueil des migrants et la levée dès la fin juin des visas imposés à ses citoyens voulant voyager dans l'UE. La France prônera à Bruxelles ce jeudi 17 mars une coopération efficace avec Ankara mais refusera le moindre chantage de la Turquie, a affirmé son Premier ministre Manuel Valls. Sur le terrain, la tension est restée vive mardi 15 mars à la frontière gréco-macédonienne.

Un système d’asile européen centralisé

L'échec du système d'asile européen afin de faire face à l’afflux de migrants, demande une réforme radicale des règles dites de Dublin, ont indiqué les députés de la commission des libertés civiles mercredi 16 mars. Ils proposent de créer un système central pour rassembler et répartir les demandes d'asile. Le système, qui pourrait inclure un quota pour chaque pays de l'UE, fonctionnerait sur base de points d'accès (hotspots) à partir desquels les réfugiés seraient répartis. Aussi, les députés s'inquiètent de la décision de certains Etats membres de fermer leurs frontières intérieures ou d'introduire des contrôles temporaires, étant donné que ces mesures mettent en question le bon fonctionnement de l'espace Schengen.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc