×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Rabat/Conseil de la région
500 millions de DH débloqués pour l’investissement

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:4731 Le 17/03/2016 | Partager
Suite à une nette amélioration du budget de la région pour l’année 2016
Le grand lot sera réservé aux routes et le monde rural

Avec le nouveau régime des régions, leur budget va enregistrer une amélioration progressive en vue de leur permettre de jouer le rôle de moteur dans le développement socioéconomique de leur territoire. Ce constat s’applique à la nouvelle région de Rabat-Salé-Kénitra dont le conseil vient d’adopter son premier budget pour 2016 dans le cadre de  la session de mars. Ainsi, le montant des recettes budgétaires de la région est passé de près de 150 millions de DH en 2015 à environ 455 millions de DH au titre de l’exercice 2016, soit un accroissement de plus de 200%.
Cette nette augmentation s’explique par l’amélioration des ressources accordées par l’Etat. La part de la région sur le produit de l’IS ainsi que celui de l’IR a plus que doublé, en passant de 75 millions de DH en 2015 à 162 millions de DH en 2016. A cela s’ajoutent 66 millions de DH représentant la part de la région dans la taxe supplémentaire sur les contrats d’assurance. Mais la grande poussée reste incontestablement la contribution venant du budget général de l’Etat qui s’élève à 191 millions de DH. Il s’agit d’une nouveauté pour les budgets des régions après les élections communales et régionales de septembre dernier qui s’inscrit dans la mise en place du chantier de la régionalisation avancée.
Une partie de ce budget, soit près de 62 millions  de DH, sera consacrée aux dépenses de fonctionnement dont la grande part sera réservée aux salaires du personnel de la région pour près 17 millions de DH, soit une augmentation de 100% par rapport à l’année précédente. Une évolution qui s’explique par les nouvelles institutions et services prévus par le nouvel organigramme de la région comme le poste de DG des services. A cela s’ajoute un budget de 5 millions de DH pour le fonctionnement de l’agence dédiée à la réalisation des projets de la région. Par cette amélioration de ses ressources avec les excédents dégagés de l’ancien exercice, la région a pu mobiliser un budget pour le volet investissement de plus de 480 millions de DH. Une enveloppe qui sera consacrée à la réalisation de nouveaux projets répartis sur dix axes prioritaires. Le gros du lot, 168 millions de DH, a été réservé pour la contribution de la région dans la construction et la maintenance des routes. La réhabilitation du monde rural figure également parmi les priorités de la région avec un budget de 130 millions de DH. On ambitionne même de soutenir la recherche scientifique avec une contribution de la région de 8 millions de DH.
Ce budget va permettre également à la région d’honorer ses engagements contractuels précédents avec ses partenaires pour un montant de 174 millions de DH.

Le PAM boycotte la session 

APRÈS la ville, le PAM a  décidé  de boycotter aussi  les travaux de la session de mars du conseil de la région Rabat-Salé-Kénitra. Deux arguments sont avancés par les conseillers du PAM qui conduisent l’opposition. Le premier porte sur le retard dans l’envoi des documents se rapportant aux points de l’ordre du jour. Ils contestent également l’absence d’une approche participative permettant à l’opposition de formuler son point de vue sur la gestion des affaires de la région.
Une accusation rejetée par Abdessamad Sekkal, président de la région du PJD. Pour lui, les élus, majorité et opposition, participent dans les différentes commissions. Pour le problème du retard, il le justifie par le retard dans l’envoi par la wilaya à la région des éléments se rapportant au budget.

 De notre correspondant,
Noureddine EL AISSI 

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc