×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Competences & rh

RH: Dans la peau d’un grand chef

Par Stéphanie JACOB | Edition N°:4729 Le 15/03/2016 | Partager
Hassan Agouzoule nommé chef exécutif
Au Palmeraie Resorts, où il officie depuis 1996
Portrait d’un ambitieux tranquille
hassan_agouzoule_029.jpg

Depuis 1996, Hassan Agouzoule officie au sein du complexe hôtelier de Marrakech, le Palmeraie Resorts. Vingt ans de fidélité qui le consacre aujourd’hui chef exécutif, à la tête d’une brigade de plus d’une centaine de cuisiniers (Ph. HA)

L’antithèse du chef tyrannique. Hassan Agouzoule vient de se voir confier l’ensemble des cuisines du Palmeraie Resorts de Marrakech. Un nouveau challenge atteint pour celui qui officie sur ce domaine depuis 1996. Tout comme l’établissement hôtelier, qui est aujourd’hui un vaste complexe, l’homme a grandi au même rythme. «Je suis du genre fidèle» s’amuse-t-il à justifier. Est-ce un aboutissement? «Surtout pas! Aboutir c’est mourir». Il parlera plutôt de plaisir, d’envie. Alors que la plupart des cuisiniers enchaînent les restaurants et les pays, son expérience à lui se tisse au gré de la dizaine de tables que compte aujourd’hui le resort. Un voyage sur un même lieu qui dure depuis 20 ans. Devenir un grand chef cuisinier demande beaucoup de passion et d’envie, et beaucoup d’heures de travail. Mais peut-être aussi quelques coups de pouce de la vie. Lorsque l’hôtel veut s’essayer à la cuisine chinoise, Agouzoule devait renforcer la brigade lors d’un rush d’une journée. «Et j’y suis resté 10 ans!» dit-il. Un fidèle, en effet! Puis vient l’ouverture d’une table japonaise, qu’il dirige et qui reçoit en 2009 et 2011 le prix de «meilleurs sushis du Maroc». Mais alors comment et pourquoi il se consacre à la cuisine asiatique? «Par coïncidence. Le propre d’un chef, explique-t-il, est d’être en perpétuelle recherche de nouveautés. La cuisine asiatique est extrêmement compliquée. Je m’étais donc fixé comme objectif de connaître l’Asie par le biais de sa cuisine, et sans jamais y avoir mis les pieds! J’ai tout appris aux côtés de 6 grands chefs asiatiques». Pour autant, sa marque de fabrique à lui est de militer pour son pays, le Maroc. «Mettre en avant notre cuisine et nos produits. Un devoir pour moi. Et ne surtout pas reproduire à la lettre ce qui se fait ailleurs». Car si Agouzoule cuisine pour les chefs d’états, c’est cuisiner pour sa mère qui le rend le plus fier. Né à Marrakech, au sein d’une famille nombreuse, il a l’envie très jeune de l’aider à préparer à manger, investissant sa cuisine et la questionnant sur tous ses secrets de recettes.

A l’heure où la question des études se pose, c’est donc tout naturellement qu’il choisit l’école hôtelière. Sa carrière est lancée. Plusieurs années plus tard, c’est donc lui qui mène aujourd’hui la brigade d’une centaine de cuisiniers au Palmeraie Resorts. S’inscrivant comme un ami pour eux, un conseiller, sans autorité, «car nous passons plus de temps ensemble qu’au sein de nos familles». Il se réjouit d’ailleurs de voir émerger de plus en plus de jeunes marocains qui choisissent le métier. Un fait qu’il explique par une meilleure communication, et par le changement de culture et de mentalité, qui ne réserve plus la cuisine uniquement aux femmes. «Notre pays, tourné vers le tourisme, s’est nettement enrichi d’écoles hôtelières. Aujourd’hui, il y a l’offre et le marché suffisants pour faire naître des vocations, grâce aux perpétuelles ouvertures d’établissements» donne-t-il comme autre raison à cet engouement. Si la réputation de la cuisine du complexe marrakchi n’est plus à démontrer, le challenge actuel du chef exécutif est «de maintenir cette qualité». Peu de doute à ce que ce énième challenge soit réussi.
 

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc