×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Evénement

Casa smart city auto
Démarrage du chantier en juillet prochain

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4729 Le 15/03/2016 | Partager
L’une des priorités logistiques pour 2016
Objectif: relocaliser les revendeurs de pièces de rechange à Moulay Rachid
La ZAC de Médiouna accueillera le reste de l’activité de gros
casa_smart_auto_029.jpg

Le «village auto», qui regroupera  les métiers gravitant autour de la réparation automobile, permettra d’avoir un espace de services pouvant satisfaire la quasi-totalité des besoins du client final (particulier ou professionnel)

Le projet de transfert d’une bonne partie des activités de Derb Omar est relancé. En effet, «le démarrage des travaux sur le centre logistique périurbain de Moulay Rachid est prévu pour juillet prochain», annonce Mohammed Benaouda, DG de la Société nationale du transport et de la logistique (SNTL). Ce «village auto» (une sorte de «smart city automobile) sera axé, comme son nom l’indique, sur les métiers du secteur automobile. Ce site est destiné à accueillir les revendeurs de pièces de rechange automobiles de Derb Omar (rue Khouribga et zones avoisinantes). Le nouveau centre, dont le coût s’élève à 80 millions de DH,  regroupera les métiers gravitant autour de la réparation automobile au même endroit. Du coup, le client final aura un espace de services pouvant satisfaire la quasi-totalité de ses besoins. Sans oublier que le déménagement des professionnels au nouveau site devrait aussi réduire l’impact des flux de transport de marchandises relatif au secteur de l’automobile (essentiellement le flux sortant).

Sur les 5 hectares du village auto, une superficie de 10.000 m2 sera consacrée aux magasins, 8.400 m2 aux ateliers multiservices, 6.600 m2 à la vente de pièces de rechange, 4.500 m2 à un showroom, 1.785 m2 au centre de visite technique… Ce projet de recasement d’une partie des commerçants de Derb Omar accompagne, rappelons-le, la création d’une nouvelle zone d’activité commerciale (ZAC) de gros et de logistique à Médiouna. Baptisée «Derb Médiouna», cette plateforme est destinée à accueillir les grossistes du plus célèbre quartier commerçant de la métropole (cf. édition du 6 janvier 2016). Par ailleurs, le schéma directeur de la SNTL pour la région Casablanca-Settat (2015-2020) prévoit 1 milliard de DH d’investissement, 3.000 emplois à créer et 1.000 TPE (garagistes, transporteurs, revendeurs…) à mettre à niveau. Aujourd’hui, les toutes premières unités logistiques livrées sont localisées au niveau de la zone de Zenata, qui accueille déjà des clients de référence comme Renault, Leoni, Fagor… Deux autres centres logistiques sont prévus à Nouaceur et Ouled Hadda. S’y ajoutent les  2 centres périurbains (Moulay Rachid et Médiouna) ainsi que deux projets de gares routières à Bouskoura et Ouled Hadda. L’objectif à terme est de totaliser les 1.000 hectares visés avec la réalisation de huit autres zones logistiques  (978 hectares) à l’échelle du Grand Casablanca.

Bien évidemment, ce gros volume dans la région est étroitement lié à la problématique de la connectivité. Un autre projet, hautement stratégique à la plateforme de Zenata, devrait aussi connaître quelques avancées cette année. Il s’agit du chantier de la bretelle routière reliant la plateforme au port de Casablanca. Cette voie maritime, qui sera livrée fin 2016, devrait contribuer à l’amélioration des conditions de transport de marchandises, notamment vers la zone logistique de Zenata, par une augmentation de la capacité et une réduction du temps de parcours des camions. Objectif: soulager les principales voiries mitoyennes et améliorer les conditions de circulation, en détournant le trafic généré par le port qui emprunte à l’heure actuelle l’artère de la route côtière. Pour fluidifier davantage le trafic, un projet d’une aire de stationnement est aujourd’hui mené par l’ANP. Ce parking, situé non loin du port sec de Zenata,  pourrait accueillir jusqu’à 660 camions sur 12 hectares. Le site abritera un parking équipé pour offrir aux usagers divers services tels que la restauration rapide, des vestiaires, des cafés, etc. Par conséquent, les camions ne se rendront plus au port qu’une fois leur marchandise prête à la livraison. Coût du projet: 80 millions de DH (hors coût d’acquisition du foncier).

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc