×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Renault Maroc monte en régime

    Par L'Economiste | Edition N°:4697 Le 29/01/2016 | Partager
    288.000 véhicules produits à fin 2015, en hausse de 26%
    Renault-Tanger: 94% de la production exportée
    La France, l’Espagne et la Turquie: Premiers marchés à l’export

    C’est sur la Sandero que l’essentiel de la production du groupe s’est concentré avec 143.049 unités. Le modèle est victime de son succès commercial sur le marché européen. Il est suivi par Dokker, Logan et Lodgy
     

    Après une bonne année commerciale sur le marché du neuf, Renault Maroc relève sa cadence sur sa production industrielle. Le groupe boucle l’année sur un volume d’un peu plus de 288.000 véhicules sortis des lignes de montage de son dispositif industriel local. Ce volume est en hausse de 26% par rapport à 2014. L’usine tangéroise Renault-Nissan, vaisseau amiral de la présence industrielle du constructeur français, a 229.000 unités à son actif. Ce chiffre dépasse de près les 250.000 véhicules prévisionnels avancés en octobre dernier par Jacques Prost, DG à la retraite du groupe Renault Maroc. L’unité consolide tout de même son positionnement à l’export. Une part de 94% de la production de l’usine a été destinée aux marchés étrangers. Ce qui correspond à un volume de 216.057 véhicules. Sur la plateforme casablancaise de Somaca, ce sont quelque 59.000 véhicules qui sont sortis des chaînes de production à fin 2015, dont 68% (40.480 unités) expédiés vers les marchés à l’export. Ces flux se sont opérés via les ports de Casablanca et Tanger Med, avec des volumes respectifs de 15.750 et 24.730 unités.
    Au total, ces performances portent le volume global des exportations de l’industriel à un peu plus de 256.500 voitures. Un volume en progression de 26% par rapport à 2014. La France, l’Espagne et la Turquie forment le top 3 des destinations d’exportation des unités industrielles du groupe. A eux trois, ces marchés ont absorbé un total de 115.877 véhicules en 2015. Cela équivaut à plus de 45% de la production globale du constructeur. Le succès de Sandero sur le marché européen est un des facteurs de performance sur lequel le groupe a surfé en 2015. Le modèle a d’ailleurs été le plus produit par le constructeur au Maroc avec 143.049 unités. Il est suivi par le Dokker avec 71.515, Logan avec 40.826 unités et 32.663 Lodgy. A l’échelle régionale, c’est l’Egypte, l’Arabie Saoudite et la Tunisie qui forment le peloton de tête des pays arabes importateurs de véhicules produits par le dispositif industriel du groupe de la marque au losange au Maroc. Sur le segment des pièces automobiles, la plateforme International logistic network du groupe au Maroc (ILN) a permis l’expédition de pièces manufacturées auprès d’une vingtaine de fournisseurs locaux dont l’usine Renault-Nissan. Ces composantes industrielles sont destinées à diverses usines du constructeur à travers le monde. «Cette activité a permis des expéditions de 86.617 m3 via conteneurs destinés au Brésil, à l’Inde, à la Colombie, à la Roumanie et en Argentine», explique-t-on auprès de Renault-Maroc.
    Le groupe a aussi franchi un nouveau palier en termes de niveau d’intégration locale de ses compétences et ressources humaines. «Le nombre des expatriés est passé de 315 en 2012 à 32 à fin 2015. Le taux de marocanisation des équipes est de 99,5%», annonce-t-on auprès du management de la représentation locale du constructeur français. Le groupe emploie 9.653 collaborateurs, avec un taux de féminisation de 15%. Le constructeur s’investit aussi dans la formation. L’Institut de formation aux métiers de l’industrie automobile (Ifmia) a bouclé 2015 avec un total de 280.527 heures de formation dispensées. 8.182 profils ont été formés par la structure depuis le lancement de ses activités. L’entreprise a aussi formé 73 managers dans sa propre école de management, lancée en juin dernier.
    Safall FALL
     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc