×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:4689 Le 19/01/2016 | Partager

■ Un pianiste qui joue dans des conditions extrêmes!
Stefan Aaron n’est clairement pas un pianiste comme les autres. Tout d’abord, son piano est orange. De plus, il ne joue que dans des conditions extrêmes et pour le moins étonnantes. Il a ainsi joué de son instrument favori en haut de tours vertigineuses, sur des falaises abruptes, sur les sommets de montagnes et même sur un tapis volant géant ! Il projette dans les prochains mois de jouer au Pôle Nord, un exploit en soi.
■ Une bière de 120 ans retrouvée en mer et encore buvable!
Une bouteille quasiment aussi vieille que le Canada et découverte en automne dernier dans la baie d’Halifax contenait bel et bien de la bière encore buvable! C’est en tout cas ce qu’a annoncé un chercheur qui l’a testée et même goûtée. La bouteille provenant de la brasserie «Alexander Keith» avait été récupérée par un plongeur dans les profondeurs de l’Atlantique en novembre dernier. Elle avait été brassée à Halifax entre les années 1872 et 1890, quelques années à peine après la naissance de la Confédération canadienne! «Pour déterminer l’âge de la bouteille, nous avons fait des tests sur sa structure et nous nous sommes basés sur les écritures sur le bouchon», a confié à l’AFP le professeur Andrew MacIntosh, qui a dirigé les tests avec des confrères de l’université Dalhousie d’Halifax. Les examens menés ont permis d’indiquer que le pH du liquide était encore bas, qu’il contenait encore de l’alcool et qu’il n’était pas toxique, a-t-il souligné. D’après l’expert, la bière en question n’avait «pas bon goût», mais c’était «une opportunité qui n’arrive qu’une fois dans la vie». Elle «sentait le soufre. Il y avait une odeur de brûlé et des effluves de bois de tonneaux. Au palais, il y avait un goût de menthe qui doit provenir de l’azote, ainsi qu’un goût salé et un peu amer», a ajouté le chercheur. Des analyses chromatiques supplémentaires de cette bière seront menées à Dalhousie, ainsi que dans un laboratoire spécialisé en Ecosse.
■ Un voleur contraint de manger 40 bananes pour restituer un bijou
La police indienne a employé une technique pour le moins originale et inédite afin de retrouver une chaîne en or. Elle a contraint un voleur à ingérer plus de 40 bananes pour restituer le précieux bijou qu’il avait dérobé lors de sa course poursuite avec les policiers. L’homme en question avait nié avoir arraché une chaîne que portait une femme dans une rue à Bombay mais la radio réalisée à l’hôpital a prouvé le contraire. Un lavement avait dans un premier temps été effectué, mais sans succès. Les médecins ont alors suggéré une opération, mais la police a estimé que ce serait trop coûteux et opté plutôt pour l’ingestion forcée de bananes. «Il a dû manger plus de 40 bananes dans la journée», a expliqué un haut responsable de la police de Bombay, Shankar Dhanavade. «La chaîne a finalement été retrouvée. Nous l’avons obligé à la laver et à la désinfecter», a ajouté le policier.
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc